Ligue 2

Une reprise pas comme les autres au Paris FC !

01/07/2020 à 18:08

Les Parisiens ont repris depuis le 22 juin, bien qu'en apparence les entraînements post-confinement ressemblent aux entraînements basiques, il n'en est rien.

Ce mardi 30 juin, sous un temps grisâtre, une dizaine de joueurs s’entrainent au centre d’entrainement d’Orly. Une scène qui peut paraître banale mais qui reste marquée par la pandémie du coronavirus.

Le risque élevé de blessure

Après trois mois d’arrêts, le protocole de reprise est différent de d’habitude. « Après un mois d’arrêt on perd beaucoup, après trois mois on perd énormément. On est parti sur une préparation de neufs semaines avec une coupure d’une semaine entre temps. Il ne faut pas se précipiter ni sauter les étapes afin d’éviter les blessures », explique René Girard. En effet, même si les joueurs avaient un protocole pendant le confinement pour se maintenir physiquement, le risque de blessure reste très élevé. L’entraîneur Parisien souligne notamment « qu’il y a eu beaucoup de casse dans les championnats qui ont repris », ce qui s’explique par le manque de préparation avant la reprise de la compétition.

Le manque de proximité

René Girard nous explique : « Vous savez, je viens du sud, je suis quelqu’un de très tactile donc c’est difficile pour moi de pas être proche de mes joueurs mais il faut faire attention, on ne se touche pas, on s’enlace pas. On a travaillé avec un groupe de trois au départ puis de six, et aujourd’hui on travaille avec deux groupes. Petit à petit, on essaye de regrouper tout le monde. » Le virus circule toujours et le Paris FC en est bien conscient et de nombreuses mesures sont mises en place avec des tests de dépistage et un groupe réduit. « On veut être sûr qu’il n’y ait pas de problème au sein du groupe », commente René Girard.

« C’est une bouffée d’oxygène »

Gaëtan Belaud quant à lui nous fait part de son état d’esprit face à la reprise de l’entrainement et notamment de son enthousiasme : « maintenant place à la reprise, physiquement c’est un peu difficile, mais mentalement c’est une bouffée d’oxygène de retrouver le groupe et de toucher le ballon ». Le coach du PFC est également revenu sur l’état d’esprit de son groupe  : « Les garçons sont contents de reprendre l’entrainement, ils ont envie de vivre quelque chose de super, ils ont la banane mais il faut néanmoins rester vigilant. » Les Parisiens partiront en stage avec un groupe au complet dans les magnifiques installations du domaine du Bois-Guy du 2 au 11 juillet et affronteront le SM Caen ce même jour.