Info

Reprise des compétitions : quels scénarios possibles après les annonces d’Emmanuel Macron ?

25/11/2020 à 12:05

Hier, le président de la République a dévoilé les trois étapes du déconfinement. Si pour les mineurs les activités vont pouvoir reprendre dès samedi, les seniors vont devoir patienter pour se retrouver sur les terrains.

Samedi, les licenciés mineurs vont pouvoir retrouver le chemin des terrains. Cela devrait se faire dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. La date de la reprise des compétitions n’est quant à elle pas encore dévoilée. Pour les adultes, en revanche, il va falloir patienter et certainement jusqu’au 20 janvier 2021, date de la troisième étape du déconfinement. Depuis plusieurs jours, un groupe de 15 acteurs du football, présidents de Ligue et de Districts mais aussi de la Ligue de Football Amateur, planchent sur les divers scénarios de reprise. Avec ces nouvelles informations, ils devraient prochainement transmettre leurs préconisations au Comex de la FFF. Celui se réunira le 11 décembre juste avant l’Assemblée Fédérale le lendemain qui pourrait donner un cadre plus précis. Actufoot a imaginé plusieurs scénarios de reprise des compétitions.

Une reprise des compétitions dès le 23-24 janvier ?

Cette solution apparaît comme la meilleure pour arriver au bout de la saison « normalement ». Néanmoins, elle ne permettra pas aux équipes de se repréparer physiquement, en tout cas, pas collectivement. On imagine mal les organisateurs choisir de faire reprendre dès le premier week-end possible. Certains éducateurs et employés de Ligues nous ont confié qu’il faudrait entre deux et trois semaines pour se réathlétiser un minimum et reprendre la compétition. Ce week-end là semble donc compromis. Le week-end suivant ne laisserait que dix jours de préparation physique, cela semble également compliqué pour préserver la santé des footballeurs amateurs.

Une reprise le week-end des 6 et 7 février ?

Cela aurait pour avantage de donner deux semaines et demi de préparation. Il resterait par conséquent 21 week-ends pour arriver au bout de la saison avant le 30 juin. Le jeudi de l’Ascension (13 mai) pourrait être utilisé pour une journée de championnat. Cela donnerait 22 dates. En National 2, il reste 21 journées à disputer (hors matchs en retard). En N3, il en reste 20. Mais cela pose tout de même des problématiques pour la Coupe de France et les Coupes départementales et régionales. Plusieurs districts ou Ligues ont déjà fait le choix d’annuler les Coupes cette saison, les autres pourraient suivre. Au delà de ce week-end, il semble difficile d’imaginer une fin de saison normale, elle devrait à nouveau être tronquée.

Une fin de saison tronquée ?

Si les compétitions ne pouvaient aller à leur terme normalement, les instances s’intéresseraient à la possibilité de faire des playoffs/playdowns à la fin de la phase aller. Président de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes, à l’origine de cette solution, Pascal Parent nous a détaillé la semaine dernière ce système qui permettrait une meilleure équité qu’un système de ratio de points pris par match (si toutes les équipes n’ont pas le même nombre de match au moment de l’arrêt final).

« L’idée serait, dans une poule de 12 par exemple, de faire deux mini-poules de 6, une des six premiers et une des six derniers, et de jouer cinq matches secs. Pour les lieux, c’est à définir. On pourrait imaginer un tirage au sort pour déterminer qui recevrait trois fois et se déplacerait deux fois, ou l’inverse. Ou alors nous pourrions imaginer des rencontres sur terrains neutres mais cela semble plus compliqué », a-t-il expliqué. Cette solution permettrait de réduire le calendrier tout en préservant suffisamment de dates pour la Coupe de France interrompue à l’aube du 6ème tour.

Photo : Icon Sport

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟