CommuniquéPrésident

Saison 2019-2020, un président breton dit stop !

08/04/2020 à 13:22

La longueur des instances, la question de la reprise, son avis en tant que président... alors que la crise continue de prendre de l'ampleur et que le caractère très incertain de la situation continue de prédominer, le président du Racing Rannée la Guerche en Régional 2 Bretagne, Pascal Mathé, s'est livré en prenant de la hauteur lors d'un message sincère et honnête !

Le message de Pascal Mathé

« Comme tous les autres clubs, le RCR La Guerche a stoppé son activité aussi bien sportive que logistique.

Le confinement semble destiné à durer.

Aussi, je vois mal nos différents acteurs (éducateurs, joueurs, dirigeants…) être motivés pour reprendre le dernier tiers de la saison pour les séniors notamment.

Il convient de souligner que grâce au terrain synthétique, notre club a été très peu impacté par les intempéries contrairement à certains pour lesquels reste la moitié des matchs à jouer….

La communication des équipes sanitaires laisse penser que le retour à la normale n’est pas envisageable pour l’immédiat.

Je vois donc très mal une reprise de l’entraînement pour des joueurs bloqués dans leur vie privée pour d’abord l’aspect professionnel, ensuite la vie familiale et enfin les loisirs (dont notre sport).

La période printanière puis estivale n’incite pas non plus par tradition à rester sur les terrains de sport.

Les installations dont les terrains gazonnés sont de plus l’objet à cette période d’une remise en état déjà planifiée par les communes ou villes.

Les joueurs à notre niveau ligue et district seront donc difficilement mobilisables.

L’environnement de nos associations est aussi fatalement perturbé par l’annulation de soirées ou manifestations comme les tournois sources de rentrées financières indispensables pour le fonctionnement de la saison future.

Aussi, l’incertitude actuelle affichée par la FFF risque de provoquer la confrontation rapprochée de la fin d’une saison et du début de la suivante.

Le foot amateur n’est pas à gérer comme le foot pro (Ligue 1, Ligue 2, National).

Ceci pour des dirigeants avertis et expérimentés va se révéler être un exercice délicat pour composer l’encadrement des équipes sur le terrain sans avoir une perspective des mouvements de joueurs impactant l’effectif.

La partie administrative et budgétaire est également perturbée et de nombreux clubs feront sans doute bientôt part de réelles difficultés financières.

Aussi, le foot amateur ne sera que soulagé d’entendre siffler la fin d’une saison extra-ordinaire et saura rester à l’écoute des mesures qui permettront de passer à la suivante en appliquant les « savantes » règles de détermination des classements.

Nos dirigeants auront assez de difficultés à gérer le quotidien et l’avenir de leur club.

C’est juste mon avis ! »

Crédit photo : Ouest-France