GambardellaInterview

Stéphane Roche (Olympique Lyonnais) : « C’est presque une finale régionale ! »

11/01/2018 à 17:35

Ils n'étaient pas tombés ensemble dans le groupe en U19 National, donc le destin a décidé de les réunir , très tôt, en Gambardella. Les U19 de l'Olympique Lyonnais et ceux de l'AS Saint-Étienne vont se retrouver pour le compte des 64è de finale de la compétition, samedi à 14h30 au Groupama Center. Stéphane Roche, l'entraîneur lyonnais, a accepté de se livrer à 48h de la rencontre. Entretien exclusif.

Quelle a été votre réaction après avoir pris connaissance du tirage ?

« C’est presque une finale régionale (rires). Plus sérieusement, c’est bien d’avoir un derby à jouer cette année puisque nous n’avons pas eu la chance de nous retrouver dans le même groupe en U19 National. Et puis, quand on fait de la formation, c’est toujours intéressant d’avoir des matches comme ça, sur lesquels les joueurs vont pouvoir aller plus loin dans leur approche personnelle »

Est-ce davantage un derby, ou un match de Gambardella, notamment dans l’approche mentale ?

« C’est un match de coupe, dans le sens où pour beaucoup d’entre eux, c’est la dernière année qu’ils disputent la Gambardella. Et cela reste du football de jeunes. Pour nous, c’est d’autant plus intéressant d’aller loin dans cette compétition car nous aurons un calendrier davantage fourni pour travailler sur la deuxième partie de saison »

Dans quelle forme physique et mentale vos joueurs abordent-ils la rencontre ?

« Ils ont bien mérité la coupure du mois décembre. La plupart d’entre eux ont démarré la saison fin juillet, et c’est normal qu’ils puissent se régénérer. Dès la reprise, on a travaillé avec la plus grande motivation en essayant d’être précis dans ce que l’on produit. On a pris du temps avec l’ensemble des joueurs pour créer un état d’esprit sur ce match là, et recréer un peu de complicité et d’affinité entre eux »

La saison dernière, l’OL s’était arrêté en 1/16 de finale contre Metz. Quel est l’objectif cette saison ?

« L’objectif, c’est de gagner tous les matches, que ce soit dans le temps réglementaire ou aux tirs au but. Donc l’objectif c’est de la gagner, oui, tout simplement »

La dernière rencontre de championnat contre Montceau (le 17 décembre, victoire 9-0) est-elle le genre de performance que vous souhaitez reproduire ? Quels seront justement les ingrédients pour l’emporter samedi ?

« Non, sur le championnat, on a des axes de progression collectifs et individuels à travailler. Il y a des rencontres où cela fonctionne mieux que d’autres. On approche le championnat différemment. C’est un match de coupe, on doit s’appuyer sur ce qu’on est capable de faire. Les ingrédients ? Avoir la capacité dans les moments clés, d’avoir cette efficacité, solidité et intelligence pour faire la différence, il faudra faire tout cela mieux que notre adversaire »

Un mot sur votre adversaire, l’AS Saint-Étienne. Que connaissez-vous de cette équipe ?

« C’est plus les joueurs qui se connaissent, mieux que les coachs ! Ils se confrontent et grandissent sur chaque génération. Ça leur permet aussi de s’évaluer. Après, concernant Saint-Étienne, on connait plus ou moins la philosophie de jeu, et leurs individualités. Mais on s’occupe évidemment du travail avec nos joueurs en premier lieu »

Existe-il la possibilité de voir des joueurs comme Amine Gouiri ou Willems Geubbels apporter leurs qualités au groupe U19 pour cette rencontre ?

« Bien sûr, en sachant que le talent peut faire la différence dans ce genre de rencontre, mais que ce n’est pas parce qu’ils sont sur le terrain, qu’on va gagner. Ils peuvent l’être, comme ne pas l’être, nous n’avons aucune certitude ».

Propos recueillis par Thomas Gucciardi

Crédit photo : ol-web