InfoL1/L2

Comment réagissent les clubs professionnels à la suspension des championnats ?

13/03/2020 à 17:36

Renvoi des joueurs à leur domicile pour une durée variable, entraînements ajournés, communication interne exceptionnelle... Les clubs professionnels ont quasiment tous réagi à la suspension des championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 décidée par la LFP ce matin à cause de l'épidémie de coronavirus. Et tous ne vont pas gérer cette crise de la même façon...

La majorité des joueurs renvoyée à la maison avec des programmes individualisés, les Académies se vident

Les clubs de Ligue 2 devaient être sur le pont ce soir dans le cadre de la 29e journée de championnat. Certains patientaient à l’aéroport dans l’attente d’une décision (Ajaccio) tandis que les autres délégations jouant à l’extérieur se préparaient potentiellement à faire le chemin du retour vers leur domicile. Les réactions des clubs professionnels ne se sont d’ailleurs pas fait attendre à la suite de l’annonce de la suspension des compétitions ce matin peu après 10h. La plupart des Community Manager ont relayé les posts de la Fédération Française de Football et de la LFP sur les réseaux sociaux officiels souvent agrémenté d’un communiqué sur les mesures prises en interne. Les dirigeants de Rodez font par exemple partie des clubs ayant réuni tôt ce matin leur groupe professionnel avant de le libérer avec des consignes précises pour les prochains jours.

Centres de formation, écoles de foot et secteurs administratifs vont sonner creux dans les prochains jours. « La priorité du club est de préserver les joueuses et joueurs, ses personnels administratifs et de garder à l’esprit que la santé de tous est le plus important » communique par exemple les Girondins de Bordeaux qui laisseront néanmoins aux groupes professionnels l’accès aux installations du club. Le Stade de Reims a lui publié une interview de son président Jean-Pierre Caillot, à la fois pour s’exprimer sur les directives prises par le club et pour rassurer les supporters sur les billets achetés pour les matches de fin de saison. Au TFC, on a renvoyé les joueurs chez eux jusqu’au samedi 21 mars, date de reprise officielle de l’entraînement professionnel. Le Valenciennes FC ne s’est pas posé beaucoup de questions en suspendant toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre. L’AS Nancy-Lorraine a pris des mesures drastiques en mettant en congés ses joueurs jusqu’au 6 avril ! Au SCO d’Angers, on ne manque pas de rappeler à nouveau les bonnes habitudes à entretenir en cette période de prolifération de l’épidémie.

L’AS Nancy-Lorraine prend une décision radicale !

L’OGC Nice et Nantes vont poursuivre les entraînements

A l’OGC Nice, on n’a pas fait comme ses camarades. La communication du club a convié les journalistes à une conférence de presse exceptionnelle ce matin. Le groupe professionnel a été prié de venir au centre d’entraînement lundi, mercredi et vendredi de la semaine prochaine pour des séances matinales. Le FC Nantes annonce également son intention de maintenir la charge de travail prévue pour son équipe professionnelle en l’axant davantage sur de la régénération. Une opposition interne de 90 minutes est même prévue demain matin à la Jonelière. « Laisser des vacances, ce sont des risques de contamination car les joueurs vont se déplacer et peuvent être confrontés au virus » analyse Christian Gourcuff.

Caen et l’AJ Auxerre devant la presse, l’OM et Metz toujours silencieux

Le président de l’AJA Auxerre, Francis Graille, s’est lui aussi exprimé en conférence de presse ce midi par rapport à la suspension des championnats. Prenant le problème très au sérieux, l’ancien boss du PSG a notamment annoncé qu’il ne « s’attendait probablement pas à revoir ses joueurs dans ces conditions pendant plusieurs semaines ». Du côté caennais, le boss du SM Caen, Fabrice Clément, a évoqué le terme de « brutalité » pour décrire la situation actuelle. « On parle de santé publique. C’est la chose seule qui m’importe. On va conserver la santé des uns et des autres à notre échelle. C’est tellement brutal, ça va très vite et on doit s’adapter ». Les joueurs de Malherbe seront arrêtés au moins une semaine dixit le club.

Les services communication de l’Olympique de Marseille et du FC Metz sont eux pour l’instant restés muets. Mais nul doute que les directives des deux clubs de l’élite ne devraient pas tarder à tomber…