Interview - L2Paris FC

Warren Caddy (Paris FC) : « Mon premier objectif est de gagner ma place »

30/10/2020 à 17:57

Le 22 octobre dernier, Warren Caddy s'est engagé avec le Paris FC en provenance de Sète (N1). En exclusivité pour Actufoot, l'attaquant de 23 ans s'est confié sur son départ de l'Hérault vers la Capitale.

Vous avez décidé de quitter Sète pour rejoindre le Paris FC. Que retenez-vous de vos deux saisons passées dans le sud de la France ?

Je retiens que du positif de mon passage à Sète. C’est un club qui m’a relancé après la saison difficile que j’ai connu à Colomiers. Nous sommes également montés en National 1, donc je retiens que du positif. Il y avait un bon groupe, des bons dirigeants, franchement c’était une belle expérience. Le FC Sète est un club très familial, avec des supporters toujours présents pour nous.

Pourquoi avoir choisi de rejoindre la Capitale ?

J’ai eu une offre à la fin du mercato. Mon agent m’a fait part de l’intérêt du Paris FC, et j’ai répondu positivement, sans hésiter. Le projet du club m’intéressait beaucoup. Ils sont leader du championnat de Ligue 2, c’est aussi un club connu, donc tout ça a fait que j’ai accepté de signer là-bas.

Durant le mois de septembre, vous étiez annoncé proche du Montpellier HSC. Finalement, cela ne s’est pas fait. Que s’est-il passé exactement ?

Oui, Montpellier était intéressé. J’étais très proche de signer. Il y a eu des discussions avec mon agent, au final cela ne s’est pas fait. Le projet du MHSC me plaisait, c’est un club de Ligue 1, à quelques kilomètres seulement de Sète, donc je serais resté dans la région. Les conditions étaient vraiment parfaites, mais cela ne s’est pas fait. Désormais, je suis très heureux d’avoir rejoint le Paris FC.

En rejoignant le Paris FC vous gravissez un échelon en passant de la N1 à la L2. Comment voyez-vous la transition entre ces deux championnats ?

J’arrive à peine à Paris, donc pour l’instant je ne vois pas trop la transition entre le National et la Ligue 2. C’est sûr que le niveau est beaucoup plus professionnel, on le voit rien qu’aux infrastructures et aux entraînements. C’est quand même différent, mais je verrai vraiment la différence d’ici quelques semaines.

Comment s’est passée votre intégration dans le groupe de René Girard ?

Mon adaptation s’est très bien passée. Je connaissais déjà trois joueurs là-bas (Marvin Gakpa, Morgan Guilavogui et Thibault Campanini). Ils m’ont bien intégré, aux côtés des autres joueurs qui m’ont aussi très vite mis à l’aise dans le groupe.

D’ailleurs, avant de vous engager au PFC, vous avez pu discuter avec René Girard ?

Oui, il m’avait appelé juste avant d’arriver à Paris. Il m’a expliqué comment il allait m’utiliser dans la rotation au sein de l’effectif. Il m’a fait comprendre qu’il fallait que je prouve pour tenter d’avoir une place de titulaire dans son équipe.

Quels sont vos objectifs pour la suite ?

Déjà, mon premier objectif est de gagner ma place au Paris FC. Ensuite, pour être satisfait, il faudra que je marque des buts et que je permette à mon équipe de gagner des matchs.

crédit photo : sport business mag