Ligue 1Incidents

Bagarre ASM – OL : la roue tourne

04/05/2021 à 10:44

Après les incidents qui ont eu lieu entre l'AS Monaco et l'OL, le club monégasque riposte pour donner des explications et ne cédera pas à la pression des dirigeants lyonnais.

Hier soir, l’AS Monaco publiait un communiqué dans lequel il expliquait regretter les incidents qui se sont déroulés ce dimanche lors du match face à l’OL. Bagarre générale, 4 cartons rouges distribués et des propos plutôt déplacés de certains dirigeants lyonnais mettant en cause la responsabilité des jeunes Monégasques. « Quel est l’intérêt de prendre des rouges pour nous après le coup de sifflet final ? Aucun. C’est anormal que ça soit arrivé. Les provocations viennent de chez eux, de jeunes joueurs, et on n’a même pas riposté », assurait Rudi Garcia en conférence de presse. Des propos appuyés par son président, Jean-Michel Aulas. « On avait aucune raison de se faire agresser comme c’était le cas. Ce sont deux gamins de Monaco qui sont venus agresser, ils faut qu’ils fassent attention. Geubbels, ce qu’il a fait, ce n’est pas bien. On a plus de joueurs pour jouer contre Lorient… »

La réponse

En voyant de tels propos à son égard, le club monégasque n’accepte pas d’être sali sans vraiment de preuves. D’autant plus que le terme « agression », utilisé par les Lyonnais est bien loin des faits. Les Monégasques trouvaient donc opportun de rappeler la blessure, et l’indisponibilité de Sofiane Diop depuis le match de Coupe de France suite à un tacle de De Sciglio, ainsi que celle de Caio Henrique, durement touché et contraint de céder sa place. Ou encore la sortie complètement ratée d’Anthony Lopes. Trois faits de jeu très gentiment sanctionnés par les arbitres.


Hier soir, de nouvelles images venaient également incriminer les Lyonnais dont une montrant Bruno Guimaraes en train de faire un doigt d’honneur en direction des tribunes. Mais aussi celle de Maxence Cornet disant « on les a fumés » en rentrant aux vestiaires. À l’image de leurs joueurs, les supporters lyonnais se sont aussi lâchés en se moquant clairement de la famille princière avec des jeux de mots (tweet ci-dessous). Des faits que ne peuvent accepter les supporters monégasques qui se sont insurgés en voyant de telles publications et qui demandent des sanctions fortes.

Cette affaire ne risque pas de s’arrêter là et les dirigeants des deux clubs vont devoir répondre aux accusations en cas d’enquête plus profonde. Reste à savoir quelles sanctions seront prises par les commissions de la FFF quant à cet incident qui marque une fin de saison tendue.