InterviewD1

Fabrice Montacci (ASRCM) « Redonner du plaisir aux joueurs et former un vrai groupe de potes »

11/05/2021 à 17:34

Nommé à la tête de l'équipe fanion de l'AS Roquebrune-Cap-Martin (D1) après le changement de poste de Jérémy Gagliardi, Fabrice Montacci va commencer une nouvelle saison avec l'ASRCM en tant que coach principal. L'homme aux 18 saisons avec le maillot Sang et Or a donc dévoilé ses ambitions et ses objectifs pour les années à venir.

Fabrice, pour commencer, rappelez-nous votre parcours

J’ai joué pendant 18 ans avec l’équipe seniors de Roquebrune et j’ai un peu tout vécu dans ce club. Après logiquement, je suis resté et au départ, j’étais adjoint de Christophe Da Silva pendant 6 mois. J’ai malheureusement dû arrêter pour des raisons familiales et je suis revenu lorsque Jérémy a pris en charge l’équipe.

Fabrice Montacci (debout tout à droite) avec l’équipe fanion lors de la saison 2019-2020.

Justement, Jérémy Gagliardi est le nouveau coordinateur sportif et vous allez lui succéder. Comment s’est prise cette décision ?

On va dire que c’était la suite logique de ce que voulait le club. Je ne me suis pas proposé mais le président m’a demandé si je voulais reprendre les rênes et j’ai accepté. Je suis resté dans mon coin, je n’étais pas là pour doubler n’importe qui. Pour être honnête, j’étais très bien à ma place d’adjoint. Le poste m’est tombé un peu dessus et je n’ai pas pu refuser tout simplement. Ce qui est certain, c’est que je ne vais pas me prendre la tête. C’est une première expérience donc je vais surtout essayer de donner du plaisir.

« Je ne me vois pas entraîner pendant des années. »

Après toutes ces années au club, c’est un peu la consécration pour vous de reprendre l’équipe fanion ?

Ça me fait grandement plaisir, mais la motivation était un peu parti avec toute cette période d’arrêt. Après, je pense qu’avec l’engouement autour de la compétition, je serais un peu plus dans le bain et je prendrais mon rôle plus à coeur. Ce qui est certain, c’est que je ne me vois pas entraîner pendant des années. Je le fais parce que c’est mon club de coeur et il n’y a qu’à Roquebrune que j’aurais pu avoir ce poste. Maintenant, on verra bien ce qui se passera dans les mois à venir mais je reste déterminé à l’idée de commencer la saison.

Il va y avoir des mouvements au sein de l’effectif ?

Je risque d’avoir quelques arrêts et quelques anciens sont en fin de cycle. On va essayer de conserver 90% du groupe et faire monter quelques jeunes en seniors. Après, on verra si on peut recruter 3-4 joueurs pour étoffer un peu le groupe. Ce qui est sûr, c’est que je veux une bonne ambiance et un groupe de potes. Je préfère avoir un joueur un peu moins bon qui est dans l’esprit, que des mecs qui se prennent pour des seigneurs.

« Une année charnière pour l’avenir du club. »

Le club va changer de président et vient de changer de coach en D1. C’est un peu le début d’une nouvelle ère à l’ASRCM ?

Oui, c’est un gros tournant dans l’histoire du club avec le changement de président et le passage de Jérémy au poste de coordinateur sportif. Moi, je reprends la D1, la réserve va aussi changer d’entraîneur puisque Marco Christophe reprend les U18. On peut dire que c’est une année charnière pour l’avenir du club, même si la politique de formation ne va pas changer puisqu’on va rester très axé sur les jeunes.

Vous avez des idées, des principes de jeu en tête ?

Là aussi, je vais rester dans la lignée de ce qui était fait avec Jérémy. On va évoluer soit en 4-3-3, soit en 4-4-2. Après tout dépendra des joueurs que j’aurais à ma disposition. Ce dont je suis certain, c’est que j’aime le football offensif, le jeu vers l’avant mais j’espère surtout que l’équipe montrera une belle image sur le terrain.

Après deux saisons en D1, quelles sont vos ambitions pour les années à venir ?

Mes missions principales vont être de redonner du plaisir aux joueurs et de former un vrai groupe de potes. Évidemment, comme tous les autres clubs, on navigue un peu à vue, puisque ça fait près d’un an et demie que les mecs ne jouent plus. Il va falloir faire une bonne préparation sans trop forcer sur les organismes et personnellement, on devrait reprendre le 2 août, si tout se passe bien. Notre but étant d’arriver au top pour la reprise du championnat, si elle a lieu. Après, on n’a pas vraiment d’objectif défini. On souhaite stabiliser le club au niveau D1 comme on le fait depuis deux saisons. On reste tout de même des compétiteurs donc si les joueurs se donnent les moyens d’accomplir quelque chose, tant mieux. Mais, on est encore loin de tout ça. En tout cas, ce qu’on attend le plus, c’est de pouvoir reprendre le football dans de vraies conditions. Ensuite, on pourra se concentrer sur le championnat.