Conf' de presseCDF

Niko Kovac (AS Monaco) : « Le danger existe toujours »

13/05/2021 à 13:34

À la veille du déplacement à Rumilly-Vallières pour la demi-finale de Coupe de France, Niko Kovac s'est exprimé en conférence de presse. Extraits.

Dans la bulle jusqu’à la fin de saison, même en cas de défaite ?

« Je suis une personne optimiste et positive dans la vie. Nous devons nous battre 90 minutes pour gagner à chaque fois. Mais ce n’est jamais simple, ce ne sera pas une victoire facile à atteindre. Nous avons deux objectifs : aller en finale et terminer 3e. On verra après le match de Coupe et celui face à Rennes où nous serons et ce qu’il est encore possible de réaliser. Pour l’instant, la bulle dure jusqu’à la fin de saison. »

Comment aborder la rencontre ?

« Le danger existe toujours. Tout le monde s’attend à une victoire de l’AS Monaco. Le danger est justement là. Nous devons respecter l’adversaire même s’ils sont d’une division inférieure, car ils travaillent dur jour après jour. C’est un rêve pour eux de jouer une finale de Coupe dans le plus grand stade de France. Ce match sera difficile face à un adversaire qui se donnera à 100%. Si l’on joue à 50% ou à 90%, on peut perdre le match. Nous devons donc respecter l’adversaire et tout donner. Le premier objectif est le prochain match. Ce n’est pas Rennes ou Lens car le prochain match est le plus important. »

Préparation de la rencontre face à une équipe qui a peu jouée

« Nous avons des images grâce à nos analystes vidéo. Nous traitons ce match de la même manière que le PSG. Cet après-midi, nous ferons une session vidéo pour montrer les forces et les faiblesses à nos joueurs. Nous imaginons qu’ils vont jouer en bloc bas et procéder en contre-attaque, tout en apportant le danger sur coups de pied arrêtés. Par le passé, j’ai joué beaucoup de matchs de cet acabit. Je sais qu’il faut mettre de l’énergie et de la passion. Pour eux, c’est le match d’une vie. Une dure bataille s’annonce. Nous avons des vidéos des matchs de Coupe de France et de matchs amicaux. »

Que représenterait une qualification ?

« C’est vrai qu’il est temps de retourner en finale. C’est notre ambition. Ils possèdent de bons joueurs. Ils ont battu Toulouse en demi-finale. Par le passé, il y a également eu de belles épopées comme Calais par exemple qui avait éliminé Bordeaux en demi-finale je crois. Dans ma vie comme dans le football, j’ai appris à respecter tout le monde et à être humble. Les équipes dites inférieures se battent pour gagner. Nous sommes conscients de ça mais si on joue à notre niveau, on gagnera. »

Plus Coupe de France ou 3e place ?

« C’est une question intéressante. Pour moi, le prochain match est le plus important car nous ne pouvons influencer que celui-ci. Notre attention se tourne d’abord vers la demi-finale car ce match peut nous permettre d’arriver en finale. Je penserai aux autres échéances ensuite. »