Actualités

BénévoleAS Choisy-le-Roi

Chers bénévoles… merci !

Ils lavent les maillots, préparent les sandwichs ou le pastis avant et après les matchs, s'occupent des licences... Ils sont toujours là pour rendre service aux clubs sans rien demander en retour. Pourtant, ces personnes sont rarement mises en avant. Actufoot a décidé de mettre la lumière sur ceux qui font vivre le football amateur : les bénévoles. Chronique.

Interview

Nassim Akrour : « En N2, j’ai l’impression d’être grand-père »

Il a connu le monde pro, la Ligue 1, les joutes des rencontres internationales en terre africaine et des stades pleins à craquer. Il a connu ce football de haut niveau qui fait rêver tant de jeunes. Il aurait pu arrêter, passer à autre chose. Mais ce n'est pas son genre. A 44 ans, Nassim Akrour est redescendu depuis quelques saisons au niveau amateur, toujours en gardant en tête une seule idée : le plaisir de jouer, de marquer.

Youth LeagueJeunes

Youth League : La naissance des prodiges ?

Ils ont affronté Hector Bellerin (Arsenal), Renato Sanches (Bayern), Ruben Dias (Benfica) et jouent aujourd'hui en National 3, à l'étranger ou ont même refait leur vie loin du foot. Si la Youth League a pu révéler sur le devant de la scène une multitude de joueurs de haut niveau, beaucoup ont connu des trajectoires diamétralement opposées. Alors, que vaut cette compétition, quelle est son importance pour un club et la progression de ses joueurs, que sont devenus les anciens espoirs du rectangle vert européen quelques années après leur participation à la Ligue des Champions des jeunes ? Enquête.

Interview

Sébastien Migné (sélectionneur du Kenya) : « L’expatriation m’a rendu moins con »

Il n'est pas le plus connu des sélectionneurs français. En poste au Kenya depuis mai, Sébastien Migné, 45 ans, est l'ancien adjoint de Jean-Pierre Papin à Strasbourg et Lens, puis de Claude Le Roy dans plusieurs formations asiatiques ou africaines. Désormais, il est celui qui prend les décisions dans l'un des pays qui monte en Afrique. De la formation à son adaptation à la culture locale, des multiples investigations pour repérer ceux qui trichent sur leur âge au foot amateur qu'il a connu, Sébastien Migné raconte un quotidien fait de débrouillardise et de passion. Avant, peut-être, de vivre ses plus grands rêves.

Enquête

You’ll never walk alone, au coeur des supporters du foot amateur

Ils ont la voix de quarante mille, mais ne sont qu'une dizaine. Ils vivent le match chaque week-end plus intensément qu'une finale de Ligue des Champions. Ils parcourent davantage de kilomètres pour leur équipe de District que d'autres ne le font pour leur club de Ligue 1. Leur passion ne s'achète pas, elle ne se détériore pas. Au sein des 35 000 clubs du football français, ils sont la force vive qui permet aux joueurs de se dépasser. Tombés dedans petits ou portés par une ambiance, qui sont ceux qui sont devenus supporters d'une équipe de N2, de R2 ou de D5 ? Bienvenue dans les coulisses du Football Amateur Fan Club !

ClubFormation
SC Air Bel

SC Air Bel : on l’appelle l’OVNI

L’ascension fut fulgurante. Ce fut même du jamais vu. 9 ans. C'est le temps qu'il a fallu au SC Air Bel, club du quartier du 11ème arrondissement de Marseille, pour isser toutes ses équipes de Jeunes au niveau Ligue. De sa création en 92 à aujourd'hui, le niveau de cette institution n'a cessé de croître jusqu'à pouvoir rivaliser avec les clubs professionnels de la France entière. A l'étranger, Chelsea, Manchester United, Arsenal, la Juventus, le Milan AC et d'autres lorgnent tous sur les diamants que sont en train de tailler les formateurs airbelois. Yoan Cardinale (OGC Nice), Zinédine Machach (ex-Toulouse), Lamine Gassama (ex-OL), Steven Fortes (Toulouse), Oumar Gonzalez (Metz), Mohamed Simakan (Strasbourg), Naouir Ahamada (Juventus)... Le SCAB est devenu comme un vaisseau d'où sort des "extraterrestres" du football.