Quantcast
News

22 février | 16h55

2002, la génération dorée du FC Nantes

Le FC Nantes a pour l'instant réussi à conserver l’ossature de la génération 2002, championne de France en 2019, avec une grande majorité qui est passé professionnelle !

FC NANTES FC NANTES L1

Lors de la saison 2019/2020, le FC Nantes a survolé le championnat U17, comptant 16 points d'avance sur ses poursuivants et étrennant un statut de meilleur leader des six groupes pour finalement être sacré en finale face au LOSC, en juin, 13 ans après le dernier titre de cette catégorie. Grâce notamment aux 74 buts marqués, la deuxième meilleure attaque après l'OL, les résultats de cette génération 2002 vont mettre en lumière de nombreux talents mais aussi l'état d'esprit qui règne entre chacun. Si la génération 1999 de Thomas Basila, Imran Louza ou encore Elie Youan s'est plutôt appuyée sur de fortes individualités, celle qui éclot progressivement se démarque aussi par sa grande force collective, une des marques de fabrique aujourd'hui. On dénote aussi un vrai plaisir à évoluer ensemble comme le soulignait Samuel Fenillat dans les colonnes de Ouest-France. L'ossature a été conservée mais certains, comme Kamal Bafounta, EkWah Elimby auront préféré, après des débuts à Nantes, tenter l'aventure à l'étranger. D'autres, après la signature de leur premier contrat pro comme Robin Voisine, présenté hier, ont cru en leurs chances sur les bords de l'Erdre.

Une génération convoitée mais sécurisée

La formation nantaise, dont la réputation n'était plus à faire jusqu'il y a encore quelques années, (re)fait surface, emmenée notamment Quentin Merlin, dont on arrête plus la progression. Le jeune milieu de terrain, repositionné au poste de latéral gauche, avait signé un contrat stagiaire pro avant de progressivement intégrer le groupe de Antoine Kombouaré. Depuis, il évolue dans la peau d'un titulaire en Ligue 1 (16 matches) et a inscrit son premier but sous la tunique Jaune et Verte en face au PSG samedi dernier. Tout un symbole d'une génération qui pointe doucement son nez, en équipe première ou avec la réserve en National 2. Certains ont déjà saisi leur chance et la plupart se sont vus sécuriser leur avenir pour une génération qui attise forcément les convoitises : on pense notamment à Mohamed Achi, récemment convoqué chez les Bleus en jeunes, Lohann Doucet, Joe-Loïc Affamah, meilleur buteur de la réserve en N2. Gor Manvelyan, excellent en catégories jeunes et apparu en Coupe de France. Certains jeunes offensifs qui peuvent également prétendre à une place dans le groupe professionnel quand on sait que Randal Kolo Muani, formé à Nantes, ne sera d'or et déjà plus là lors du prochain exercice...

Crédit photo : FC Nantes

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :