Eco

Reprise de l’ASSE : un chef d’entreprise drômois se positionne

20/04/2021 à 14:31

Le feuilleton du rachat de l'AS Saint-Etienne ne fait que commencer et les spéculations vont bon train. Mais selon L'Equipe, un entrepreneur de la région, chef d'entreprise dans le secteur du bio, avancerait ses pions.

Markarian : le candidat idéal

La lettre rédigée conjointement par Roland Romeyer et Bernard Caiazzo a entraîné une vague de spéculations concernant la reprise du club aux 10 titres de champion de France. Parmi les noms évoqués pour prendre la succession du duo qui a racheté le club en 2004 pour la somme de 6M €, celui d’Olivier Markarian, président du groupe Markal, spécialisé dans la vente de produits bio.

Le profil de cet Arménien résidant à Valence a de quoi séduire les dirigeants stéphanois. Fan de l’ASSE, abonné au Kop Nord pendant 10 ans, Markarian est le plus gros mécène de l’association Coeur Vert, l’un des plus jeunes membres du conseil de surveillance du club et son entreprise implantée dans la région s’affiche sur la manche gauche du maillot vert depuis neuf ans.

Plus proche de Romeyer que de Caiazzo

Selon les informations de L’Equipe, le chef d’entreprise a transmis une lettre d’intention aux deux présidents et attend désormais une réponse. Toutefois, un bémol persiste quant à la concrétisation de cette candidature : la relation entre Markarian et Caiazzo.

Réputé très proche de Romeyer, l’Arménien ne bénéficie pas d’une immense côte de sympathie auprès de l’autre président des Verts, notamment depuis que ce dernier a conseillé à Romeyer de ne pas signer une charte accordant les pleins pouvoirs à Claude Puel, manager général, et à Xavier Thuilot, le directeur général mis en place par Caïazzo en octobre 2019.

Seule certitude dans le dossier épineux de la reprise du club : Romeyer ne vendra pas sans l’accord de Caiazzo, et inversement. Dans la lettre adressée au Progrès, les deux présidents ont précisé avoir « confié à une banque d’affaires réputée la mission de sélectionner le meilleur investisseur » et « veillerons à ce que ce nouvel actionnaire dispose des moyens adéquats pour faire grandir le club, garantir l’emploi et perpétuer son identité. » 

 

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟