Fusion

Un projet de fusion entre l’US Saint-Omer et le FC Tatinghem

15/05/2020 à 17:30

Les deux clubs du Pas-de-Calais ont déposé au district de la Côte d'Opale un projet de fusion. Désormais, ils attendent la réponse du comex de la FFF.

Un nouveau chapitre du football audomarois va s’ouvrir en 2020-2021. L’US Saint-Omer (25 équipes, 562 licenciés début janvier) et le FC Tatinghem (6 équipes) ont annoncé un projet de fusion. « Les dirigeants de Tatinghem m’ont contacté il y a une quinzaine de jours pour me demander si nous étions d’accord de les aider en joignant les forces de notre club au leurs », rembobine Pascal Feriau, président de l’USSO. Au cours de cette discussion, son homologue, Jean-Paul Maladry, a évoqué les difficultés auxquelles était confronté le FC Tatinghem. A l’image du deuxième plus grand club du Pas-de-Calais en nombre de licenciés, le FCT a subi le contrecoup de la crise sanitaire liée au coronavirus. « On a un budget de 200 000 euros que l’on va devoir diminuer, souffle de son côté Pascal Feriau. De nombreuses manifestations prévues en mai-juin vont être annulés, et à cela s’ajoute le manque à gagner des sponsors que l’on a décidé de laisser tranquilles. »

L’Union Sportive du Pays de Saint-Omer

L’objectif, à travers cette démarche, est de mutualiser les forces des deux clubs, « dans le but de permettre à un maximum de sportifs de pratiquer leur activité favorite », insiste le président audomarois. En date du 15 mai 2020, le projet de fusion est déposé au district de la Côte d’Opale. Désormais, les dirigeants des deux institutions attendent l’accord du comité exécutif de la Fédération, lequel annoncera sa décision ou non d’accepter cette fusion. Le nom attribué au nouveau club serait alors « Union Sportive du Pays de Saint-Omer ».

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟