FormationLigue 1

Ligue 1 : qui fait le plus confiance à ses joueurs formés au club cette saison ?

10/05/2021 à 18:58

Une étude publiée par l'Observatoire du Football (CIES) permet de visualiser les clubs qui ont le plus fait confiance à leur formation pour évoluer en Ligue 1.

Obtenir des résultats au haut niveau grâce à sa politique de formation, c’est ce à quoi aspire tout club professionnel un temps soit peu impliqué en la matière. En Ligue 1, chaque année, de nombreux talents se révèlent sur le plan individuel faisant de la France l’un si ce n’est le principal exportateur de joueurs en Europe. Pour établir notamment le classement des clubs de Ligue 1 qui font le plus confiance à leurs jeunes issus du terroir, le CIES s’est appuyé sur le nombre de joueurs formés chez chacun des vingt pensionnaires de l’élite qui ont joué en Ligue 1 ainsi que leur nombre de minute jouées depuis le début de saison (35 journées comptabilisées).

L’ASSE et Claude Puel assez logiquement

A ce petit jeu, c’est l’ASSE qui domine largement l’Hexagone. 17 joueurs (ceux ayant été pendant au moins trois saisons entre 15 et 21 ans dans leur club d’emploi) ont été utilisés par les Verts depuis le début de saison pour un pourcentage de 35% des minutes disputées. Un chiffre qui détonne par rapport aux poursuivants du club forézien et qui peut expliquer, aussi, la saison en dent de scie réalisée par les jeunes pousses stéphanois. Sur le plan européen, Saint-Etienne se classe même 4e derrière trois clubs espagnols réputés pour faire confiance à des joueurs du cru et formés sous leurs murs (Athletic Bilbao, Real Sociedad et le Celta Vigo).

A titre de comparaison, le rival lyonnais, deuxième, n’a utilisé « que » 8 joueurs qui rentrent dans les critères définis par l’Observatoire du Football. Les Crocos Nîmois complètent le podium. En fin de classement, on retrouve Dijon, Nice et le LOSC. Leaders de Ligue 1 et plus que jamais proche du titre, les Dogues n’ont même utilisé qu’un seul jeune joueur du centre de formation cette saison. Si les Lillois vont au bout, ce sera plus dû à la réussite de son recrutement estival (Yilmaz, David, Botman entre autres) qu’à sa pouponnière du Domaine de Luchin.