Quantcast
News

28 décembre | 9h18

A Vannes, la déception de ne pas pouvoir remplir la Rabine face au PSG

Les annonces gouvernementales prononcées pour le sport, lundi, avec l'instauration notamment d'une jauge de 5000 personnes pour les événements en extérieur n'ont pas ravi Maxime Ray, le président du Vannes OC (N2), dont le club s'apprête à recevoir dans son enceinte de la Rabine le PSG (L1) lundi prochain.

COUPE DE FRANCE VANNES OC

C'est peu dire que les annonces de Jean Castex ont fait grincer des dents hier dans le monde du sport. Comme la saison dernière, le football français va devoir s'adapter face à la pandémie et la recrudescence de cas positifs au Covid, atteignant des records en France depuis l'arrivée du variant Omicron. Ainsi, le Gouvernement, a décidé de réinstaurer une jauge de 5000 personnes pour les événements en extérieur sans la moindre proportionnalité. Ce qui signifie qu'une enceinte d'une capacité de 60 000 places sera autant touchée qu'une de 10 000. Il a par ailleurs épargné les meetings politiques y compris ceux se déroulant en intérieur. Cherchez la cohérence...

Une perte de 50 000 euros pour le Vannes OC

En football, la première rencontre concernée par cette nouvelle directive sera le 16e de Coupe de France prévu lundi 3 janvier entre Vannes et le PSG (21h10). Alors qu'il avait obtenu le droit de jouer dans son stade de la Rabine malgré les désidératas du club de la capitale qui souhaitait plutôt se rendre à Lorient au Moustoir et qu'il espérait faire carton plein (9600 places) pour cette affiche de gala, le président du VOC, Maxime Ray, a regretté le fait d'être obligé de sacrifier 1600 personnes supplémentaires, d'autant plus que 3000 l'avaient déjà été pour installer un parcage visiteur de 500 places pour les supporters parisiens.

Par rapport à la jauge, il établit les pertes à venir à hauteur de 50 000, somme considérable pour un club amateur de National 2. "Ce qui me gêne le plus, c'est qu'on avait prévu 3000 places pour les licenciés du club, les sponsors etc et 3000 autres places pour le grand public (la demande était estimée à 30 000 personnes)", a expliqué le boss de l'institution bretonne dans des propos rapportés par RMC Sport. C'est vraiment quelque chose auquel je tenais, pour que cette fête du foot soit ouverte à tous les Vannetais. On avait déjà des engagements. On va chercher de l'espace là où on peut avec une logique de partage de cet événement." La fête devrait tout de même être belle dans le Morbihan lundi où les amateurs tenteront de créer l'exploit face aux partenaires de Kylian Mbappé, déjà très attendu à la Rabine.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :