Quantcast

Sponsorisé

News

25 février | 17h12

Abdellah Oubbana : « On ne peut plus se cacher »

Le Mée Sports affiche une excellente dynamique depuis le début de l'année, avec un match nul et trois victoires de suite en Régional 1. Deuxième au classement à égalité de points avec le leader Vitry, la formation de Seine-et-Marne rêve en grand. Son entraîneur Abdella Oubbana affiche clairement sa volonté de franchir une étape cette saison.

R1 IDF - Poule B LE MEE S. SECTION F. R1

Sponsorisé

Vous avez parfaitement démarré 2022 avec quatre matchs sans défaite dont trois victoires, comment expliquez-vous cette très belle forme après une fin d'année plus difficile (défaite 1-0 au Plessis-Robinson) ?

Je n'ai pas vraiment d'explications (rires). La défaite du Plessis-Robinson était plus qu'imméritée. On avait peur-être à coeur de remettre les pendules à l'heure. On avait un mois de janvier très compliqué avec des déplacements à Vitry (3-3) et Fleury (1-3). On était resté en alerte et on s'est donné à 100%. Ça eu ses effets. C'est le travail qui est effectué depuis le début de l'année avec le même groupe. C'est bien, mais il faut que ça dure.

Que faut-il faire pour que ça perdure justement ?

Retrouver tous nos joueurs blessés serait déjà une bonne chose. On a pas mal de pépin à ce niveau-là. On n'a jamais aligné deux fois la même équipe deux fois d'affilée. La deuxième chose est de continuer à travailler fort. Puis la dernière est de rester très humble. Cette place est méritée, mais elle ne tient à rien. On ne peut pas se permettre de se relâcher. Les concurrents derrière arrivent très vite. Si on na garde pas ce qui a fait notre force, l'état d'esprit, l'humilité, le travail, l'effort, dans un mois ou deux... on sera en difficulté.

La montée est le seul objectif pour cette fin de saison ?

On ne peut pas se cacher. Depuis le début je le dit aux garçons et à tout le monde, on prend match par match, parce que c'est difficile pour nous. Mais là on ne peut plus se cacher. On ne peut plus faire comme si de rien n'était et attendre. Non. On a envie d'aller voir ce qu'il se passe au-dessus. On va tout faire pour. Mais il y a tellement de paramètres qui rentrent en compte. Il reste onze matchs de championnat, trente-trois points à distribuer. Si on ne monte pas, ce ne serait pas un désastre, mais en tout cas je le vivrais mal, c'est sûr. Si on ne fait en tout cas une très bonne fin de saison. Même si pour moi Vitry est au-dessus. Ils vont reprendre leur marche en avant et monter. Ils sont au-dessus dans ce groupe. Ils vont finir premiers je n'ai pas de doute. Il faut arracher la deuxième place et espérer qu'elle soit qualificative pour la montée.

Elie Rollé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :