Quantcast

Sponsorisé

News

20 décembre | 18h04

Andrea Damiani : « Le second but nous coupe les jambes »

48h après, retour avec l'entraîneur du Vénissieux FC sur la défaite face à l'US Créteil-Lusitanos en 32es de finale de Coupe de France (3-0). (Photo : IconSport)

COUPE DE FRANCE Vénissieux FC R1 Vénissieux FC Coupe de France AURA

Sponsorisé

Andrea, quel regard portez-vous, à froid, sur cette rencontre ?

La marche était clairement trop haute pour nous. Cela confirme aussi ce que j'avais pu observer : Créteil n'est pas à sa place au classement de National. Athlétiquement, c'était un ton au-dessus de nous. Même si nous avons tout fait pour les mettre dans les meilleures conditions en allant jouer chez eux au lieu de les recevoir. C'était mission impossible.

Gardez-vous des regrets par rapport à cette inversion ?

Je pense que ça restera pour toujours. Après, je ne dis pas que nous aurions gagné si nous avions joué à la maison mais nous aurions eu plus de chances de notre côté.

En début de rencontre, vous vous procurez des occasions, avez-vous le sentiment que le match aurait pu basculer en votre faveur à certains moments ?

Clairement, nous avons eu des opportunités d'entrée. Nous sommes restés fidèles à nos principes en essayant d'apporter le danger. Nous ne les avons pas attendus, recroquevillés sur nos cages. Peut-être que nous aurions dû, mais sincèrement nous ne savons pas jouer autrement. Le premier but, c'est sur un contre. Le second but nous coupe les jambes à la 55ème minute car nous étions rentrés avec des bonnes intentions en seconde mi-temps. Si on ne l'avait pas encaisser, nous aurions peut-être pu les faire douter. Après, ils ont su exploiter les moindres failles.

Quel discours avez-vous tenu à l'issue du match dans le vestiaire ? Quel est le mot d'ordre pour la suite ?

Je n'ai vraiment rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné et réalisé un très beau parcours. Sur ces deux dernières saisons, nous montons de R2 à R1, nous atteignons le 8ème tour de la Coupe de France l'année après avoir sorti Evian. Cette année, nous sortons en 32es en éliminant une N2 à la maison. Maintenant, le plus dur commence. Nous sommes leader de notre poule en R1, nous nous savons attendus sur la seconde moitié de saison. Sur les sept matches que nous avons disputé jusqu'à maintenant, nous avons reçu cinq fois. Il nous reste deux matches en retard à l’extérieur. Il va falloir confirmer.

Recueilli par Simon Marachian

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :