Quantcast
News

24 novembre | 12h49

Anthony Cherif Martin : "Une page importante de la reconstruction du club"

Passé par Bastia (L2) pendant trois saisons, Anthony Cherif Martin (32 ans) s'apprête à retrouver son ancien club sous les couleurs des Herbiers. De retour dans sa région natale la saison dernière, à Cholet (N1), le dernier rempart s'apprête forcément à vivre un moment particulier !

VENDÉE LES HERBIERS N2 VENDÉE LES HERBIERS

Après avoir fait ton retour dans la région à Cholet en N1, pourquoi avoir accepté le challenge proposé par les Herbiers ?

Le club m’a contacté suite à la blessure de Rémy Pillot, j’étais toujours domicilié à Cholet où mes enfants avaient fait leur rentrée scolaire ! Je m’entraînais avec le Roche VF ou Charles Devineau avait eu la gentillesse de m’accueillir, c’était donc une bonne opportunité pour moi de rejoindre un projet ambitieux comme celui des Herbiers.

As-tu pu te fondre comme tu le voulais dans l’effectif ?

Oui, sans aucun soucis, déjà parce que le groupe est composé sincèrement de super mecs et puis j’ai jamais eu trop de mal à m’intégrer à des groupes que ce soit en France ou à l’étranger.

Tu as disputé plusieurs rencontres de championnat dans une poule où se trouve notamment la réserve de Nantes. As tu des regrets de n’y avoir jamais évolué ?

Forcément j’aurais aimé, je suis un supporter nantais depuis toujours. C’est mon club formateur et mon club de cœur. Mais je n’ai pas de regrets car c’est un club de Ligue 1 et je n’avais pas le niveau, tout simplement.

Comment tu juges la dynamique actuelle en National 2 ?

Notre dynamique n’est pas bonne... on a traversé une période sans trop de défaite(s), mais c’était également insuffisant car notre ambition collective était vraiment de jouer le haut de tableau.

Le club profite de ce parcours en Coupe. ton expérience te sers - elle ?

Je pense en effet que dans un groupe, avoir des joueurs qui ont connus certaines choses, ça aide forcément. D'ailleurs, je ne suis pas le seul mais je pense que notre expérience apporte à l’équipe.

Tu as été décisif au tour précédent, au terme d’une séance de TAB incroyable. Tu peux nous la raconter ?

Je choisis trois fois de suite le même côté, trois fois les joueurs de Saumur tire à contre pied. Face au quatrième, je décide de changer de côté et forcément… le tireur change également… notre cinquième tireur loupe son tir au but et leur meilleur joueur se présente devant moi pour donner la victoire à son équipe. Cette fois, je pars du bon côté et maintiens notre équipe dans la série. Ensuite on va jusqu’au 10eme tireur, et j’arrête celui de Saumur… sachant que le tireur suivant c’était moi !

Vous saviez que vous affrontiez Bastia au tour suivant en cas de qualification. Est ce que ca a joue dans ta tête ?

Non, sincèrement ma seule volonté c’était d’aider l’équipe, peu importe l’adversaire d’après.

Retrouver un club ou tu as passé trois saisons, à ce stade de la compétition, c’est forcement particulier, non ?

Oui c’est particulier, mais surtout un grand plaisir, sur le terrain ils voudront me battre et moi aussi forcement, mais avant et après le match ça va être très sympa de revoir des amis, il y a des joueurs dans cette équipe que j'ai au téléphone très souvent. J'ai partagé avec une majorité beaucoup de bons moments, de victoires, on a écrit ensemble une page importante de la reconstruction du club, ça crée de vrais liens.

Crédit photo : motion_stare

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :