Quantcast

Sponsorisé

News

11 février | 0h00

Antoine Kombouaré : "Si je ne suis pas capable de remplir la mission à Nantes, je partirai"

Le nouvel entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré, a été présenté à la presse accompagné de Franck Kita, le fils du président du club.

9 min.
L1

Sponsorisé

Le nouvel entraîneur du FC Nantes, Antoine Kombouaré, a été présenté à la presse accompagné de Franck Kita, le fils du président du club.

La conférence de presse a démarré avec Franck Kita qui a répondu aux premières questions des journalistes et a, une nouvelle fois, expliqué les choix du FC Nantes : « Antoine aime le club et ses valeurs. Je suis convaincu qu’avec lui son staff et des joueurs concernés, qu’on pourra sauver le club. Il faut faire face, il y a des moments difficiles lors d’une saison. Ca fait un certain nombre de mois que ça ne se passe pas très bien et qu’on vit un certain nombre de choses. Il y a plus grave en ce moment, c’est du sport, c’est du foot. Des qu’il y a un peu adversité, si on était amener à partir… on est dans l’urgence, on est en difficulté. On fera les comptes en fin de saison. Je me focalise à accueillir du mieux possible Antoine et son staff afin d’amener les clés aux joueurs. J’évite de rentrer dans le débat du nombre d’entraineurs. On a eu beaucoup de discussions avec les joueurs, les cadres. Ils ont complètement consciences de la situation. Aujourd’hui, tous les clubs sont en difficulté, le Covid, les huis clos, les droits TV. Il valait mieux réagir maintenant.

L’ancien entraîneur du PSG et de Toulouse a ensuite pris la parole pour exprimer son premier ressenti tout en donnant le ton : « La pression est importante et j’aime ça. J’ai entendu, j’ai lu ce qu’il se disait mais je suis un grand garçon et je sais ce que je fais. Il y a eu deux fois des approches avec le FCN dans le passé. Aujourd’hui, c’est la 3eme. Vous savez l’affection que j’ai pour ce club, je vis encore dans la région, j’ai une maison ici. J’étais parti en 90, j’ai revu des images défiler à mon arrivée au Stade hier. J’y ai un attachement très fort et je reviens quelque soit le contexte. Je suis là pour six mois minimum. Si les Canaris restent dans l’Elite, j’ai un contrat de deux ans qui m’attend derrière. Sinon, je partirai ».

Il sort d’une expérience ratée au TFC

Questionné sur son expérience toulousaine, où il a été viré après dix défaites d’affilée, Antoine Kombouaré a voulu clarifier les choses : « Je n’ai fais que dix matches à Toulouse, on ne m’a pas laissé le temps de finir mon travail car on n’a pas de prix sur les contrats. Ce sont les présidents qui décident. Depuis, j’ai eu le temps de me ressourcer et de reprendre de l’énergie. On me donne à Nantes la chance de pouvoir rectifier le tir et j’ai envie de me prouver que c’est de l’histoire ancienne. L’objectif est maintenant d’écrire une nouvelle page avec mon club de cœur » exprimait-il avant de rajouter : « Je n’ai pas regardé tous les matches de Nantes mais je suis la L1, les championnats européens. Je vais m’atteler à découvrir l’effectif dès aujourd’hui, beaucoup bosser pour connaître parfaitement l’effectif et les joueurs. De ce que j’ai vu, Nantes prend trop de buts et il faut qu’on puisse rejouer au ballon. »

Enfin, concernant sa méthode et l’approche qu’il aura avec des joueurs en perte de confiance, l’ancien coach du TFC est clair sur la question : « les joueurs sont au plus mal, sportivement et mentalement. Ils sont mauvais en ce moment, ils l’ont assez entendu et je pense qu’ils en ont conscience. Après, si je suis le 4eme entraîneur, le problème ne vient pas que d’eux. J’aspire à ce qu’ils retrouvent de la confiance et du plaisir de venir jouer au ballon. Je n’ai jamais rêvé d’entraîner Nantes ou le Real Madrid, mais si je suis là, c’est que je suis prêt à relever le défi. Je ne suis pas un novice dans le foot et je peux comprendre la colère des supporters en ce moment. Ils doivent aussi comprendre que le club a besoin de leur soutien et si on veut rester en Ligue 1, il en faut un maximum derrière nous. » a admis le désormais quatrième entraîneur de Nantes cette saison après Gourcuff, Collot et Domenech.

L’entraîneur idéal pour Nantes ?

Après la débâcle face à Lens hier à la Beaujoire lors des 32emes de Coupe de France, Antoine Kombouaré sait que le temps presse avant Angers ce week-end. Mais Franck Kita, qui l’a répété, est persuadé qu’il est l’homme de la situation : « Nous pensons qu’Antoine a le profil parfait pour répondre présent à cette mission maintien. C’est un meneur d’hommes. Quelqu’un qui aime le club. Qui a des valeurs. Avec l’état d’esprit des joueurs, on est certain qu’on arrivera à maintenir le club en L1 » soufflait-il. Le comparatif avec Domenech, Gourcuff a bien entendu été fait. Une chose à laquelle l’ancien coach de Valenciennes répond clairement : « Ce qui s’est passé avec les autres, c’est le cadet de mes soucis. J’ai confiance en mon travail et en mon staff et je sais qu’on va arriver à maintenir le club en Ligue 1. On est désormais tourné vers Angers et il faut laisser la Coupe de France derrière nous ». Du mouvement, il y en aura encore puisque le technicien kanak arrive avec son staff : Yves Bertucci va bien quitter le TFC et venir l’assister sur le banc, accompagné de Michel Dufour en qualité de préparateur physique et de Willy Grondin en tant qu’entraîneur des gardiens.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :