Quantcast

Sponsorisé

News

21 janvier | 17h36

Antonio Tavares : « Travailler pour que le groupe gagne en compétitivité »

Septième de la poule B de Régional 2 d'Île-de-France, l'AF Val Yerres Crosne a débuté l'année 2022 par une courte défaite le week-end dernier sur la pelouse d'Igny (2-1). L'ancien footballeur professionnel désormais entraîneur, Antonio Tavares, dévoile les plans pour son équipe, prolifique en attaque mais fragile défensivement.

Val Yerres Crosne AF R2 R2 IDF - Poule B

Vous êtes la troisième attaque mais seulement la neuvième défense, comment expliquer cette différence d’efficacité entre ces deux zones du terrain ?

On a une équipe très très jeune. Je joue même avec certains U18. Encore le week-end dernier, on a sélectionné l’un d’eux et il a démarré le match. On est un club qui a de bons jeunes mais qui ne propose rien aux joueurs au niveau économique. Depuis deux ans, on avait vraiment une équipe pour jouer la montée. Malheureusement, toute l’ossature est partie à l’intersaison pour jouer plus haut dans de meilleures conditions. Donc on a dû redéfinir et reformer un groupe avec beaucoup de jeunes. C’est un peu l’illustration de notre effectif. On est pétillants. On fait de très bonnes choses dans l'utilisation du ballon. Par contre, on est souvent déséquilibré, on manque un peu de rigueur défensive. On est trop joueur. Et entre notre manque de maturité et le fait de créer un groupe, ça vient traduire ce déséquilibre. Surtout que je suis connu pour être un entraîneur avec des défenses très hermétiques. On sait que c’est une année de transition et de formation. On essaie de faire grandir ces jeunes, pour pourquoi pas avoir une équipe capable de jouer quelque chose dans ce championnat. Mais ça fait partie de nos objectifs en deuxième partie de saison, prendre moins de buts et gagner en équilibre et en rigueur et en pragmatisme défensif.

Septième en janvier est-elle une place satisfaisante pour le moment ?

Le but est de ne pas descendre. Après on une petite marge, mais ça vite dans le football. On a dès ce week-end un match très important contre Sainte-Geneviève. Il faudra essayer d’obtenir un point si l’on peut. Je ne suis pas inquiet sur la saison. Parce que l’on a quand même des arguments. Mis à part deux trois équipes qui nous étaient vraiment supérieures, comme Bobigny et Houilles en particulier. On a rivalisé avec toutes les autres. Par exemple ce week-end à Igny, on perd 2-1, ils n’ont aucune occasion dans le match et ils marquent deux buts sur coups de pied arrêtés. On a eu beaucoup de matchs comme celui-ci qui n’ont pas forcément bien tourné. Ils se sont joués sur des détails. Après, on voit bien que l’on est à la hauteur du milieu de tableau de ce championnat. On n’est pas inquiet, même si on reste vigilant. On sait que le foot va vite. Donc être cinquième ou septième en fin de saison, oui, c’est mieux de finir quatrième ou cinquième que septième ou huitième. C’est symbolique.

Qu’allez-vous viser pour la suite de la saison ?

Déjà s’éloigner au maximum et le plus vite possible de ces deux dernières places. Puis ensuite travailler pour que le groupe gagne en compétitivité. Le plus important est de se maintenir et de faire grandir ce groupe, pour que nous soyons plus consistants. En termes de résultats, il faut se maintenir, et en termes de travail, il faut faire progresser ce groupe. De toutes les façons, quels que soient les résultats, et même si on est dans le ventre mou à peu de journées de la fin, on continuera quand même de travailler sérieusement pour ça. Après, on a une coupe départementale, c’est le centenaire du club cette année. Si on peut la gagner, on la gagnera. Et on a une équipe B qui vient de battre les premiers qui étaient invaincus, elle est à quatre points du premier. Donc c’est pareil, si on peut ramener notre équipe B en ligue, ce serait une superbe saison. Concrètement, on maintient l’équipe première, si on arrive à faire monter l’équipe deux, et que l’on gagne la coupe départementale, ce serait une saison fantastique. C’est ce que l’on viserait si on peut.

Elie Rollé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé