Quantcast
Interviews

9 mai | 13h30

Axel Aujoulat : "On est un groupe familial, surmotivé et respectueux"

Le CASE est sorti vainqueur (1-2) de sa deuxième confrontation face à l'Etoile de Menton en l'espace d'une semaine après avoir perdu sur sa pelouse le week-end dernier. L'attaquant niçois, Axel Aujoulat a répondu à nos questions après la rencontre. (Crédit photo : DR)

CASE Axel Aujoulat

Vous aviez perdu face à l'Etoile la semaine dernière, vous aviez cette fois l’envie de prendre votre revanche ?

Nous sommes arrivés la semaine dernière un peu trop confiants, sachant qu’on était champions après notre victoire la semaine passée face à l'ASPTT. On a pris le match, je pense, un peu trop à la légère et on s’est fait punir dans une première mi-temps catastrophique de notre part. On s’est réveillés en deuxième période, revanchards, on a bien dominé la fin de match mais ça n’a pas suffit. Je pense que c'était le pire match de notre saison et à l’inverse, Menton a sorti un très gros match.

Le capitaine de Menton nous expliquait que ce deuxième match allait être compliqué parce que vous connaissiez désormais leur style de jeu. Cela a joué dans votre victoire cette fois ?

Concernant le match retour je ne pense pas que ce soit dû à ça, on avait à cœur de gagner et de prouver qu’on était les meilleurs, notre état d'esprit était très différent du match aller. De plus, on a joué sur un terrain petit à l’aller, chez eux le terrain est beaucoup plus grand et rempli d’espace. Nous avons une équipe portée vers l'avant et le jeu d’espace, c’est pour ça qu’on marque très vite à Menton où je provoque un penalty sur un débordement. Finalement ce match retour est un peu un copier-coller du match aller sauf que là c’est l’inverse, on fait une très grosse première mi-temps où on mène de deux buts. Menton pousse en deuxième période et finit par marquer un super but de son capitaine justement. Franchement c’était un très gros match, on est restés solides et on a su garder l’avantage. Le score est flatteur, même si on aurais pu tuer le match à de nombreuses reprises. Bravo quand même à eux, ça reste de bonne guerre.

La saison est magnifique, vous avez survolé le championnat, vous êtes fiers de votre saison ?

Nous sommes plus que fiers. On a fait une énorme saison, en attaque on a l’un des meilleurs buteurs du championnat, on finit également avec la meilleure défense si je ne dis pas de bêtises. Ça fait quatre années maintenant que l’on monte. On a commencé en D5 et là on se dirige vers la D2, franchement c’est fou. On est un groupe familial, surmotivé et respectueux, une bande d’amis et c’est aussi grâce à ça que le CASE est où il est aujourd’hui. Je suis fier de nous !

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :