Quantcast

Sponsorisé

Dossiers

23 juillet | 10h30

Billal Brahimi, d'Angers à Nice en mode joker

Après une belle saison au Mans en National, Billal Brahimi a découvert la Ligue 1 en 2021-2022, avec Angers d'abord, puis avec l'OGC Nice qui l'a recruté fin janvier. Dans un rôle de joker l'ailier franco-algérien a montré des qualités même s'il n'a pas trouvé le chemin des filets.

OGC NICE FRFP OGC NICE L1 Angers SCO Angers SCO L1 Bilal Brahimi

Sponsorisé

En début de saison, avec la collaboration de notre partenaire FRFP - Formation des Recruteurs du Football Professionnel, la rédaction d’actufoot.com avait listé 30 joueurs de Ligue 1 et Ligue 2 à suivre de près en 2021-2022. Ceux-ci étaient répartis en trois catégories : des jeunes émergents, des joueurs qui découvraient la L1 ou la L2 et des joueurs qui accédaient à un niveau supérieur. L’heure du bilan est arrivée, voici venu le tour de Billal Brahimi, qui a débuté sa saison à Angers avant de l'achever à Nice.

Ce qui nous disions sur lui en début de saison :

Le feu follet a régalé le championnat National de sa technique la saison dernière. Prêté au Mans par le Stade de Reims, il a tapé dans l'œil de plusieurs écuries de Ligue 1 et même à l'étranger, grâce à ses 12 buts et 10 passes décisives en 34 matches. Le SCO d'Angers a officialisé son arrivée début septembre 2021 après avoir obtenu l'accord de la DNCG.

Si un prêt était pressenti, c'est finalement un transfert sec qui a été réalisé entre les deux pensionnaires de Ligue 1. Ailier gauche de formation, formé en région parisienne et passé par les U23 de Middlesbrough, il est également capable d'occuper le poste de milieu offensif. Joueur technique et rapide, il devra gagner en régularité pour réussir à s'imposer en Ligue 1.

Actufoot • 613f03c87b270d528deb4da8 Whats App Image 2021 09 11 at 11 35 44

La fiche de Bilal Brahimi en septembre 2021.

Son bilan 2021-2022 :

À l'instar d'Azzedine Ouhani, Angers avait décidé de miser l'été dernier sur ce jeune talent qui avait brillé en National en 2020-2021. Pour Billal Brahimi, la marche était haute et elle n'a pas été facile à prendre. Il a dû attendre le 22 septembre pour effectuer sa grande première en Ligue 1 avec une entrée en jeu face à l'OM. Principalement utilisé comme joker par Gérald Baticle dans la première moitié de saison, il a du se contenter de six petites entrées en jeu, dont une qui lui a permis de délivrer sa première passe décisive face au LOSC début novembre.

C'est finalement en janvier que le natif de Paris a goûté à sa première titularisation face à Lorient, avant d'en enchaîner deux autres contre l'ESTAC et Saint-Etienne. L'occasion de montrer ses qualités de percussions sur les ailes, lui qui est friand des grandes envolées comme il l'avait montré lors de son prêt au Mans la saison précédente. Malgré cette montée en puissance, son transfert à Nice à la fin du mercato hivernal a surpris beaucoup d'observateurs.

S'imposer dans une équipe candidate à la qualification en Ligue des Champions semblait être un défi très compliqué et s'il a finalement disputé plus de matchs de Ligue 1 avec Nice qu'avec le SCO (11 Vs 9), c'est principalement dans ce rôle de joker dont il semblait s'être défait à Angers. Titulaire à une seule reprise face à l'ASSE juste après la finale de Coupe de France perdue contre Nantes, Billal Brahimi a tout de même participé à l'intégralité des huit derniers matchs de Ligue 1 de la saison.

S'il n'est pas parvenu à marquer, ni à faire marquer, son style généreux a séduit les supporters niçois, qui attendent désormais son explosion au plus haut niveau, mais également Djamel Belmadi, qui lui a offert ses premières sélections avec l'Algérie au mois de juin.

Actufoot • Brahimi Algerie

En juin dernier, Bilal Brahimi a enfilé pour la première fois le maillot des Fennecs algériens.

Conclusion :

Apparu 20 fois Ligue 1 avec Angers puis Nice, mais seulement titulaire à 4 reprises, Billal Brahimi a prouvé qu'il pouvait s'exprimer en Ligue 1. Son passage à l'OGC Nice l'a mis encore plus en lumière, mais l'a quelque peu enfermé dans un rôle de joker dont il devra se débarrasser ces prochains mois pour définitivement passer le cap. Il devra aussi gagner en lucidité dans la zone de vérité pour augmenter ses statistiques, lui qui n'a marqué aucun but en 2021-2022 et délivré seulement 2 passes décisives. On attend forcément beaucoup mieux d'un joueur à son poste d'ailier polyvalent.

Évolution valeur marchande :

En le recrutant pour 1,3 million € alors que sa cote était estimée à 1,2 million €, le SCO d'Angers a fait une très belle opération financière en cédant Billal Brahimi à Nice pour environ 7 millions € ! Du côté Niçois, le pari était important mais l'évolution du joueur, et son nouveau statut d'international, ont fait grimper sa valeur qui est aujourd'hui estimée à 5 millions €.

Les 30 joueurs à suivre en 2021-2022 : le bilan

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :