Quantcast
News

7 octobre | 16h34

Camavinga : « Je serai reconnaissant à vie envers le Stade Rennais »

Interrogé à la veille de son retour en Bretagne avec l’équipe de France Espoirs, Eduardo Camavinga a raconté sa nouvelle vie en Espagne, et témoigné de son attachement envers son club formateur. (Crédit photo : Icon Sport)

EXPAT STADE RENNAIS STADE RENNAIS L1 Eduardo Camavinga

Premier match, premier but. Deuxième match, passe décisive. C’est peu dire qu’Eduardo Camavinga s’est bien intégré au sein de son nouveau club. Recruté par le Real Madrid en toute fin de mercato contre 31 millions d’euros, l’international français (3 sélections) est revenu, dans un entretien à Ouest-France, sur son acclimatation en Espagne, à Madrid et au sein de sa nouvelle équipe. “Tout s’est bien passé. J’étais surpris. Ce sont des joueurs humbles qui m’ont mis directement à l’aise. Ils me font quelques blagues même si je ne parle pas bien espagnol”, reconnaît le milieu de terrain de 18 ans.

Agréablement surpris par la qualité des séances d’entraînement et le style de jeu développé de l’autre côté des Pyrénnées, le numéro 25 des Merengue s’est par ailleurs livré à quelques confessions : “C’est davantage technique, on fait des toros tous les jours. J’aime beaucoup ce championnat, il y a moins d’impact physique même si on prend pas mal de coups”.

Camavinga fixe le rendez-vous

Et à la veille de son retour en Bretagne, à l’occasion d’un match de qualifications à l’Euro 2023 avec les Bleuets (contre l’Ukraine à 18h30 à Brest), il n’a pas manqué de rappeler à quel point il était attaché au club qui lui aura permis de se révéler aux yeux du grand public. “Le Stade Rennais m’a formé, c’est mon club formateur et je lui dois beaucoup, admet le jeune joueur. Je lui serai reconnaissant à vie, sinon je ne serais pas là où je suis maintenant.”

Quant à ses anciens coéquipiers, il en a profité pour leur adresser un message. “On garde des liens très forts, même avec ceux qui sont partis depuis. On discute souvent sur Snapchat. Dès que j’aurai des jours de repos, j'essaierai d’aller là-bas”, promet-il. Camavinga, homme de parole, tiendra-t-il de nouveau sa promesse, après avoir offert aux salariés du Stade Rennais 166 maillots du Real Madrid ?

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :