Quantcast

Sponsorisé

News

4 novembre | 14h30

CDF : Une affiche Sedan-PFC, des clubs franciliens plutôt épargnés

Le septième tour de la Coupe de France est désormais connu et ce ne sont pas moins de 12 clubs d’Ile-de-France qui tenteront, les 13 et 14 novembre prochain, de poursuivre l’aventure vers les 1/32e de finale. Point complet sur le programme et premières impressions des différents protagonistes. (Crédit Photo : FFF )

FC 93 COUPE DE FRANCE RED STAR US Créteil Lusitanos FC Versailles PARIS FC AS POISSY COUPE DE FRANCE IDF

Sponsorisé

Les anciennes internationales Aline Riera et Laura Georges, accompagnées par la membre du bureau exécutif de la Ligue de Football Amateur (LFA), Marie-Christine Terroni, et par le directeur technique national, Hubert Fournier, n’ont pas eu la main légère avec le Paris FC (L2). Pour son entrée en lice, le club de la capitale se déplacera sur le terrain de la meilleure défense (6 buts encaissés) de National 1, le CS Sedan-Ardennes, actuel sixième du championnat. Un défi qui s’annonce loin d’être simple pour les troupes de Thierry Laurey. Autre club francilien pour qui la tâche ne s’annonce pas facile, l’ESA Linas-Montlhéry (N3) accueillera l’USL Dunkerque, pensionnaire de Ligue 2. Stéphane Cabrelli, le coach Yvelinois, ne part pas battu néanmoins : « C’est un tirage très difficile mais malgré tout c’est la Coupe de France, l'exploit est possible donc on fera tout pour y arriver. »

Du côté des équipes de N1, le tirage s’est avéré assez clément pour le Red Star et Créteil, avec des oppositions face à des représentants de R2, respectivement l’US Esquelbecq et l’ES Molsheim-Ernolsheim. En cas de qualification, les Val-de-Marnais pourraient retrouver au 8eme tour un autre club de la région, avec l’Espérance Aulnaysienne (R1). A condition que l’équipe du coach Mahamadou Sissoko ne sorte victorieux de son déplacement à Sarrebourg (R1). L’entraîneur dionysien s’est confié après ce tirage : « Tout d’abord nous sommes heureux d’être arrivés jusqu’ici car c’est un record pour nous . On va affronter une R1 comme nous, on va se préparer pour gagner et rien d’autre afin de continuer à faire grandir notre fabuleux projet qui a débuté il y a 5 ans. »

Le FC 93 face aux « Qataris du 51 »

Il reste trois représentants franciliens du championnat de N2 encore en compétition et là aussi, on peut dire qu’ils ont été plutôt épargnés, à l’image de l’AS Poissy qui se déplacera en Normandie pour y défier le FC Saint-Julien (R3). Le coach Walid Aïchour reste cependant prudent : « Sur le papier c’est un bon tirage mais comme on le sait, les bons tirages on les voit à la fin du match, peu importe l’équipe et le niveau contre qui on va jouer, il faudra être sérieux, comme on l’a été aux tours précédents. Si ils sont là ce n’est pas pour rien, on y va pour faire respecter la hiérarchie, même si on sait que ce ne sera pas facile. » Le FC Versailles ira lui dans les Hauts-de-France affronter l’Olympique Lumbrois (R1), avec la perspective de retrouver Poissy au 8eme tour pour un derby des Yvelines qui pourrait s’annoncer très chaud.

Autre club de N2, le FC 93 va lui aussi retrouver une équipe de R1 mais attention car ce tirage est en trompe-l'œil. Le club de Reims Sainte-Anne est en effet bien plus qu’une équipe de niveau régional comme le prouvent ses 7 victoires en 7 matches en ce début de saison et 29 buts marqués pour deux encaissés seulement. L’ambitieux club, parfois surnommer les qataris du 51, a notamment fait parler de lui cet été avec un mercato XXL pour ce niveau, à l’image du duo reformé du Stade de Reims en défense centrale, Mickaël Tacalfred (40 ans) et Anthony Weber (34 ans). On y retrouve également un joueur que l’on connaît bien dans la région, l’ancien attaquant de Drancy en N1 et de Fleury en N2, Serge Bando, arrivé lui aussi cet été en provenance de Mulhouse. Himed Hamma, coach du FC 93 analyse ce duel à venir : « On a eu un tirage vraiment compliqué, c’est un club qui a mis énormément de moyens pour remonter, il n'y a que des ex-pro ou des ex-joueurs de N1/N2. C’est une équipe qui a beaucoup d’expérience, très talentueuse, qui est mature, donc pour nous ce n’est pas une R1 qu’on a tiré mais une équipe de niveau national. C’est un déplacement très difficile. »

Un derby Chatou - Nanterre au programme

Pour deux de nos représentants de R1, Cergy-Pontoise et Sénart-Moissy, le rêve d’atteindre les 1/32e de finale en décembre prochain est toujours permis. C’est pour le club du Val d’Oise que le challenge s’annonce le plus relevé, en déplacement à Amilly (N3). Mais nul doute que les troupes du coach Ali Tabti seront motivées dans le Loiret pour faire de cet évènement historique pour le club une belle fête, malgré la déception de ne pas jouer à domicile, comme nous le confie l'entraîneur : « Nous sommes déçus car nous n’avons pas fait un tour devant notre public mais nous allons donner le maximum pour tenter de poursuivre cette très belle aventure car nous espérons marquer un peu plus l’histoire du club en Coupe de France. » Du côté de Sénart-Moissy, l’affrontement face à l’AS Panazol (R2) est lui aussi motif d’espoir. L’entraîneur Jamal Daalaoui attend avec impatience cette rencontre : « La Coupe de France va nous faire découvrir la région du Limousin. Nous avons une semaine pour préparer ce déplacement avec le club et les joueurs et nous essayerons de représenter dignement l’IDF en revenant avec la qualification. Cette compétition nivelle les niveaux, nous devons préparer au mieux ce match face à un adversaire qui aura la chance d’évoluer chez lui avec la ferveur unique que crée cette compétition »

Enfin, il faut signaler le seul derby qui aura lieu à l’occasion de ce septième tour, entre l’AS Chatou (R1) et l’ES Nanterre (R2). Un match qui ne fait pas trop le bonheur des deux équipes, étant donné que ce sont deux clubs qui sont habitués à se rencontrer, comme lors de la préparation estivale dans une rencontre qui avait vu les Catoviens l’emporter 5 buts à 3 dans leur antre de Finaltéri. Pedro Peixoto, le coach de Chatou revient pour nous sur ce tirage : « C’est pas franchement idéal, c’est comme un nouveau tour régional, et dieu sait comme c’est difficile ici. De plus c’est un club qu’on connait beaucoup, tous les ans on se voit, en se jouant en amical notamment. On s’apprécie bien avec le coach adverse, c’est une bonne équipe qui vaut mieux qu’une R2, ce sera donc difficile avec tout de même un côté IDF qu’on aurait aimé éviter car à partir de ce tour on est toujours à la recherche d’un déplacement sympa pour retrouver ce petit charme de Coupe de France. »

Bien entendu, Actufoot couvrira au maximum ce 7eme tour, vous pourrez retrouver la semaine prochaine sur le site divers focus sur plusieurs clubs franciliens encore en lice, à l’image de ce que l’on a pu vous proposer aux tours précédents.

Reynald Trunsard


PROGRAMME

CS Sedan-Ardennes (N1) - Paris FC (L2)

ESA Linas-Montlhéry (N3) - USL Dunkerque (L2)

US Esquelbecq (R2) - Red Star (N1)

ES Molsheim Ernolsheim (R2) - US Créteil Lusitanos (N1)

Olympique Lumbrois (R1) - FC Versailles 78 (N2)

Reims Ste Anne (R1) - FC 93 (N2)

FC St Julien (R3) - AS Poissy (N2)

J3S Amilly Football (N3) - Cergy Pontoise FC (R1)

FC Sarrebourg (R1) - Espérance Aulnaysienne (R1)

AS Chatou (R1) - ES Nanterre (R2)

AS Panazol (R2) - Sénart-Moissy (R1)


Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :