Quantcast

Sponsorisé

News

30 avril | 0h00

Cédric Barre (Campel) : "Les petits clubs comme nous fonctionnent à l'énergie"

L'AS Campel évolue en D3 et souffre comme de nombreux clubs de l'arrêt des compétitions pour la deuxième année consécutive.

5 min.
CAMPEL

Sponsorisé

L'AS Campel évolue en D3 et souffre comme de nombreux clubs de l'arrêt des compétitions pour la deuxième année consécutive. Rencontre avec le président, Cédric Barre !Quel regard portez-vous sur les deux saisons qui viennent de s’écouler ?Les deux dernières saisons ont été compliquées sur différents points. Tout d’abord, les joueurs eux mêmes. On ne va pas se mentir, la condition physique de l’équipe en a pris un coup. Mais au-delà du simple plan sportif, c’est surtout un lieu de rencontre et d’échange. Pour garder ce lien entre nous, nous avons fait pas mal de visios pour faire des tests de foot, des quizz et petits apéros. On a comme beaucoup de club continué à se chambrer sur notre ligue MPG. Autour de ce petit club familial d’une seule et unique équipe senior, gravite tout un petit monde de bénévoles, d’amis, d’anciens de la commune qui aiment se retrouver au bord du terrain qu’importe la météo. Enfin, sur le plan économique c’est très compliqué, nos seules entrées d’argent proviennent du tournoi annuel, qui n’a pas eu lieu depuis 2 ans et de notre repas Tartiflette organisé chaque année début avril avec près de 200 participants pour 20 joueurs licenciés !En tant que président, êtes-vous optimiste concernant la situation de votre club ?De ma fenêtre de président, je suis forcément inquiet pour l’avenir. Les petits clubs comme nous fonctionnent à l’énergie, à la récurrence des rencontres et des bons moments. Certains continuaient de jouer avec des petites douleurs à droite à gauche pour aider le collectif. J’ai peur que les gens ai davantage pris le temps de regarder le foot au fond du canapé que de venir y participer en short par cinq degrés. On ne pourra vraiment le constater qu’à partir du moment où on nous donnera le feu vert de la reprise.Avez-vous déjà commencé à vous tourner vers l’avenir ?Mais en tout cas, pour l’avenir à court terme, on a hâte de tous se retrouver. On va mettre le paquet sur les bons moments parce que tout simplement, on en est en manque. Se retrouver, s’entraîner, se moquer de celui qui dévisse au troisième poteau. Les plus malheureux vont être les oiseaux qui ont pris possession du complexe sportif, car quand nos attaquants vont remettre les crampons, il va y en avoir des ballons dans les sapins. On prévoit, espère, pouvoir se faire un stage de pré-saison en bord de mer avec l’équipe. On compte beaucoup sur les jeunes de notre effectif pour recruter de nouveaux visages dans leurs entourages. Ce club, ce sera le leur demain. Les Vikings de Campel ont encore de belles années devant eux. En tout cas je le souhaite fortement.Crédit photo : AS Campel

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :