Quantcast

Sponsorisé

News

28 septembre | 12h57

Champagne, les clés de l’exploit

C’est le premier gros coup de ce début de Coupe de France. Le S.F.C Champagne 95, club de Départemental 2, a éliminé au troisième tour le FC Mantois 78, une formation qui évolue cinq échelons au-dessus de lui. Récit.

COUPE DE FRANCE FC Mantois 78 N3 SFC Champagne 95

Sponsorisé

Irréductible Champagne. C’est dans cette petite commune du Val-d'Oise, abritant à peine plus de 5000 habitants, que la 105e Coupe de France de l’histoire a accouché d’un premier petit miracle à l’occasion de son troisième tour. Opposé au FC Mantois 78 (N3), le S.F.C Champagne 95 (D2) s’est imposé sur le fil (2-1), malgré les cinq divisions qui séparaient le club de son adversaire. L’avant-centre Seidy a d’abord ouvert la marque d’un geste acrobatique (1-0, 35e), puis les visiteurs ont recollé en fin de match (1-1, 70e), avant… qu’Ylies ne remette les siens devant au buzzer, sur penalty (2-1, 92e). Stupeur.

La terre tremble, le rouge de quelques fumigènes se mêlent au vert de la pelouse et Thierry Jonquois, président du S.F.C Champagne 95 depuis une dizaine d’années, est au bord des larmes : « Ce qui m’a fait presque pleurer, c’est que les gamins sur le terrain viennent de la filière foot animation (éveil et initiation à la pratique du football, NDLR) », lâche-t-il un peu incrédule. Et de poursuivre : « Ils ont un très fort attachement au club. Le maillot, ça veut dire quelque chose pour eux. Quand ils l’enfilent, ils défendent tous les autres licenciés. Il y a un effet de groupe, de club qui fait partie de cette réussite. »

Gaharo Doucouré, le stratège

Une réussite qui rayonne aussi en championnat, où Champagne joue les premiers rôles. Le fruit d’un long processus de construction, aussi. Jonquois toujours : « Malgré le village de Champagne qui ne compte que 5000 habitants, on a quand même 400 licenciés ! On a des joueurs dans toutes les catégories, du babyfoot aux féminines. Quand j’ai pris le club, il y avait 120 licenciés. Pratiquement que des anciens et des seniors. Notre projet ça a été de structurer l’école de football, de faire monter les jeunes d’une année à l’autre et de les garder attachés au club. » Pari gagné.

Mais cette famille d’irrésistibles a aussi un visage quasiment paternel pour les guider, en la personne de Gaharo Doucouré, ex-capitaine emblématique de Chambly, avec qui il a gravi tous les échelons du football hexagonal jusqu’au monde professionnel (de 2011 à 2019). Débauché par Jonquois, Doucouré est aujourd’hui directeur technique et coach des Seniors au club. Autant dire que l’expérience qu’il diffuse est non négligeable. Tout comme son apport sur le jeu, la tactique et la manière d’aborder un rendez-vous couperet. La préparation a été adaptée à l’adversaire, la mise en place également. Et nul doute qu’il voudra encore créer l’exploit face à Hardricourt (R3), au quatrième tour, dimanche.

Actufoot • Gaharo Doucouré Icon Sport

Gaharo Doucouré lors d'un 16ème de finale de Coupe de France opposant Lyon à Chambly en 2016.

Thierry Jonquois se projette : « Ils ne sont pas tous retomber (les joueurs, NDLR), mais il faut ! On a pris des renseignements sur les adversaires, bien sûr. C’est à nous de confirmer. Et puis on espère un très gros derrière. Pour terminer en beauté. Les gars y croient. Et ce qui est sûr, c’est que les mecs d’en face ne vont pas passer une partie de plaisir. D’autant qu’on joue sur notre terrain d’honneur. On le connait par cœur, le terrain rebondit un peu… » Et de conclure, tout sourire : « On refait la fête au village ! Les tribunes vont être pleines, on refait le barbecue, on ouvre la buvette ! On se prépare à une nouvelle fête. Pour nous, ce sont des fêtes les matches de Coupe de France ! » Champagne !

Augustin Delaporte

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :