Quantcast

Sponsorisé

News

2 février | 17h45

Christian Glayzon : "Difficile de passer à côté d'une telle opportunité"

À la mi-saison, le club des Angles EMAF a fait le choix se séparer de Franck Biyamou. C'est en réalité l'opportunité de pouvoir enrôler David Robitail (ex-CS Avion), qui a précipité le choix du club. Christian Glayzon, président des Angles, justifie ce choix avec nous.

EMAF Les Angles EMAF Les Angles R2 Christian Glayzon

Pourquoi avoir choisi de vous séparer de votre coach à mi-saison ?

Nous avions un entraîneur pour la première partie de saison. Ensuite, c'est plutôt l'opportunité qui a fait que nous avons changé. Compte tenu des obligations professionnelles de notre ancien coach, Franck Biyamou, nous n'étions plus satisfait du temps qu'il lui restait à consacrer à l'équipe. Nous souhaitions qu'ils puissent intervenir sur d'autres catégories, comme les U19 ou la réserve. Malheureusement, ses obligations professionnelles, ne lui permettaient pas de pouvoir remplir tous ces rôles.

Comment votre choix s'est porté sur David Robitail ?

Nous avons eu l'opportunité de rencontrer David, comme souvent, un peu par hasard. Il était dans la région de Lens, dans le club d'Avion. Le fameux club qui a réalisé une épopée en Coupe de France, il y a quelques années. Pour des raisons familiales, lui et sa famille, se sont finalement installés récemment dans le coin. De là, il se trouve que nous avons un membre de sa famille qui travaillait déjà dans le club. Il nous a parlé de lui, et nous fait nous rencontrer. Tout cela, a finalement précipité le départ de Franck. Sans cela, nous l'aurions certainement gardé jusqu'à la fin de la saison.

Il était difficile de passer à côté d'une telle opportunité ?

David bénéficie d'une grande expérience. Il a 53 ans et est entraîneur depuis l'âge de 24ans. Cela vous donne une idée du bagage qu'il possède. Avec le club d'Avion, il a réussi de nombreuses accessions. À l'époque, il avait réussi l'exploit de les faire monter de DH Nord, en CFA. Nous avons donc sauté sur l'occasion. Cela aurait été dommage de passer à côté d'un coach comme lui.

Quels objectifs lui avez-vous fixé ?

Du fait d'arriver en cours de saison, c'est toujours compliqué de définir des objectifs. Nous avons fait un bon début de saison. Malheureusement, pour son premier match, nous perdons lourdement contre Vence (4-0, le 23 janvier 2022). Il faut savoir que nous n'avions pas joué depuis le 12 décembre (2021). Il y a eu la trêve, un match reporté pour cause de neige et enfin un match reporté à cause du Covid. C'était donc forcément compliqué de réenclencher après plus d'un mois sans jouer. Fixer des objectifs est donc difficile. Le premier est malgré tout de se maintenir bien entendu. Est-ce qu'à un moment, nous aurons une opportunité de viser plus haut ? Peut-être... Nous le verrons bien. Nous allons tenter de figurer au mieux jusqu'au bout.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé