Quantcast

Sponsorisé

News

21 octobre | 12h39

Concarneau - Stade Briochin : retrouvailles avant l’heure

Initialement prévue le 3 décembre pour le compte de la 15e journée de championnat, la première opposition entre l’US Concarneau et le Stade Briochin se tiendra finalement le samedi 30 octobre, à l’occasion du 6e tour de la Coupe de France. Au grand dam des deux entraîneurs. (Photo d'archive : Ligue de Bretagne)

COUPE DE FRANCE US CONCARNEAU N1 US CONCARNEAU STADE BRIOCHIN N1 STADE BRIOCHIN Coupe de France Bretagne

Sponsorisé

Généralement assimilée au terrain, la magie de la Coupe de France peut parfois se manifester en coulisses. L’US Concarneau et le Stade Briochin en ont fait l’expérience ce mercredi midi, à l’occasion du tirage au sort du 6e tour de la Coupe de France. Les deux adversaires de National, qui devaient initialement s’affronter pour la première fois de la saison le 3 décembre dans le cadre de la 15e journée de championnat, se retrouveront plus tôt que prévu.

Certainement pas un bon tirage

Ce samedi 30 octobre, à 18 heures au stade Guy-Piriou de Concarneau, les deux adversaires se retrouveront en l’honneur de Dame Coupe. “Dire que c’est un bon tirage serait stupide, parce qu’à ce niveau de compétition il y a encore beaucoup d’équipes de niveaux inférieurs que l’on aurait pu affronter, estime Didier Santini, le coach des Griffons. A la limite, on pourra qualifier ce tirage de bon si l’on se qualifie.”

Son de cloche similaire du côté de son homologue finistérien. Il est certain qu’on aurait préféré affronter ce type d’adversaire un peu plus tard dans la compétition, mais c’est comme ça, souligne Stéphane Le Mignan dans des propos rapportés par Ouest-France. Le point positif c’est qu’on va jouer chez nous et qu’on va pouvoir rester dans le rythme du National.” Mais attention, il ne s’agirait pas d’aborder ce rendez-vous comme un match de championnat. Avec une possible qualification à la clé - et une élimination dans le pire des cas - ce choc du 6e tour en Bretagne pourrait constituer un tournant dans la saison de l’une ou l’autre équipe.

Pour autant, il n’est pas question de se projeter trop vite sur ce dernier week-end d’octobre. “La Coupe de France est une très belle compétition, et il est toujours important de la jouer à fond. Cela dit, notre priorité restera le prochain déplacement à Sedan (comptant pour la 11e journée de championnat, ndlr), prévient Didier Santini. On verra ensuite, en temps voulu, l’état de forme de chacun.” Et avec un enchaînement de trois matches en huit jours, nul doute que les deux techniciens devront composer avec des joueurs blessés, à court de forme, ou suspendus.

Côté Griffon, il faudra aussi tenir compte du “jour en moins de récupération”, dû à la programmation du match face à Bastia-Borgo, fixé au mercredi 27, soit au lendemain de cinq des sept autres affiches de la 12e journée. “Mais Concarneau aura aussi un long déplacement à Bourg-en-Bresse la veille”, rappelle le coach adverse. Autant d’éléments à prendre en compte, et qui n’auraient certainement pas eu autant d’impact en cas de tirage différent. Mais la magie de la Coupe de France a une nouvelle fois frappé.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :