Quantcast

Sponsorisé

News

3 mai | 0h00

Coup de tonnerre à Vimy : Franck Lefèvre dit stop

Après trois saisons à Vimy, Franck Lefèvre a informé sa présidente et ses joueurs de sa volonté de mettre un terme à sa collaboration avec le club.

26 min.
VIMY LEFEVRE

Sponsorisé

Après deux saisons à Vimy, Franck Lefèvre a informé sa présidente et ses joueurs de sa volonté de mettre un terme à sa collaboration avec le club.

Franck Lefèvre l’admet bien volontiers : « ce n’était pas une décision facile à prendre ». Pourtant, il a bien fallu en passer par là. Motivé par le contexte sanitaire et le manque de visibilité par rapport aux compétitions, le technicien de l’équipe N3 a, d’un commun accord avec ses dirigeants, décidé de stopper sa collaboration avec le club de l’Artois. « Je suis assez exigeants vis-à-vis des autres et je me dois de l’être vis-à-vis de moi. Il ne fallait pas tergiverser et prendre le club en otage ou le mettre en péril. J’ai estimé que c’était le bon moment d’arrêter. Il fallait que le club puisse continuer d’avancer et qu’il sache où il va, d’autant que ma situation reste secondaire », se défend l’enseignant à la fac, pour qui l’avenir à la tête d’une équipe n’est pas déterminé.

Un léger décrochage

Surpris par cette nouvelle, certains de ses joueurs ont pourtant essayé de l’en dissuader. Mais leur attitude, leur état d’esprit, et le « petit décrochage », légitime compte tenu de l’isolement du couvre-feu et du confinement, était une autre raison l’ayant incité à arrêter. « La situation devenait de plus en plus compliquée. Il n’y avait plus cette carotte de la compétition, et certains avaient du mal à être totalement investis. De mon côté, je me suis posé la question si j’avais l’énergie nécessaire pour remobiliser tout le monde », poursuit-il.

En bons termes, Franck Lefèvre quitte donc l’US Vimy, après deux saisons tronquées. ll restera sur une deuxième place au classement de N3 calculée au quotient, et une quatrième place acquise après cinq journées cette saison. Poursuivra-t-il, à l’avenir, son aventure d’entraîneur ? « Pour le moment, rien n’est défini. J’ai déjà une transition à gérer. L’US Vimy est un club très attachant, donc je me dois de la faire correctement. Encore une fois, le foot n’est pas mon métier, ce n’est que ma passion », conclut Franck Lefèvre, qui laissera assurément une trace au sein de l’institution artésienne.

☟ CONTINUEZ VOTRE LECTURE ☟

SUIVEZ NOUS

Sélectionner votre département

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :