Quantcast
Interviews

27 août | 18h33

D.Digard (OGCN) : « Je suis dans un processus de formation »

Après une saison en tant qu'adjoint de l'équipe professionnelle de l'OGC Nice, Didier Digard a repris les rênes de la réserve (N3). À la veille de son premier match officiel de la saison face à Gallia Club Lucciana, l'ancien capitaine Rouge et Noir a dévoilé ses ambitions avec sa nouvelle équipe.

US Fougères N3 OGC NICE N3 CORSE MÉDITERRANÉE OGC NICE R1 DIDIER DIGARD

Didier, pour commencer, pouvez-vous nous parler de la préparation ?

La préparation se passe toujours bien. Je n'ai pas encore de choix à faire donc tout le monde est content (sourires). C'est toujours un bon moment. On crée des liens, on prend ses repères et on commence à mettre en place une vie de groupe. C'est quand on doit commencer à faire des choix que ça se complique. Globalement, les joueurs se portent bien. On a fait plusieurs matches amicaux en plus du tournoi Européen U21, où on a atteint la finale. Malheureusement, on n'a pas pu la jouer. Ce n'est pas grave. Ça m'a permis de voir un peu le profil de tous les joueurs et de commencer à mettre des choses en place. Certains avaient fait la reprise avec les pros donc on a également dû remettre tout le monde au même niveau afin d'attaquer la saison avec toutes nos forces.

Quel regard portez-vous sur votre groupe ?

Quand on atteint ce niveau, c'est qu'on a forcément les qualités. Je dirais qu'il est plutôt jeune et tout le monde a vraiment hâte de commencer le championnat. Ça fait deux saisons qu'ils vivent une situation compliquée du fait du COVID et de ne pas avoir de championnat l’an dernier. Pour eux, c'était long donc ils sont vraiment impatients et tout le staff aussi.

Et sur cette poule N3 Corse/Méditerranée ?

Je pense que sur les quinze équipes, il n'y a que l'OGC Nice qui ne joue pas la montée. La plupart de nos adversaires ont recruté en conséquence afin d'avoir des effectifs très compétitifs. Globalement, ce sont des équipes avec beaucoup d'expérience, des très bons joueurs, donc ce sera forcément compliqué. Après, nos objectifs sont totalement différents. On est vraiment focalisé sur nous et on essaye de ne pas trop penser aux autres.

"On est au carrefour entre le centre de formation et le monde professionnel, donc c'est le moment parfait pour s'imprégner des valeurs du club et les retranscrire chez les pros."

Didier Digard

Justement, demain vous recevrez le Gallia Club Lucciana pour la 1ère journée de N3. Comment aborder cette rencontre à domicile ?

La première journée, c'est comme la rentrée des classes, donc on a hâte. Après, je suis dans un processus de formation donc j'essaye de ne pas trop regarder ailleurs. Je me concentre sur ma partie et mon équipe. J'ai eu quelques échos de la part de mon ancien coéquipier, Drissa Diakité, qui évolue à Lucciana. Il m'a prévenu qu'ils avaient une équipe pour jouer le haut de tableau mais logiquement, c'est un peu pareil pour tout le monde. On s'attend donc à un match assez compliqué contre une équipe expérimentée du championnat, donc il faudra mettre les ingrédients pour les faire déjouer.

Vous avez donc des objectifs totalement différents par rapport aux autres équipes ?

D'un point de vue collectif, l'objectif est de nous maintenir, ce qui n'est pas une évidence vu le niveau de la poule, mais aussi de faire progresser les joueurs dans leur cursus de formation. Ainsi, j'essaye de me focaliser sur les individualités. Nous devons être en mesure de fournir un maximum de joueurs pour le groupe pro. D'abord pour les entraînements et à terme pour jouer avec eux. J'espère donc que nous arriverons à former et mener le plus de joueurs possible vers l'équipe première. C'est aussi là qu'on voit l'intérêt d'une équipe réserve. On est au carrefour entre le centre de formation et le monde professionnel, donc c'est le moment parfait pour s'imprégner des valeurs du club et les retranscrire chez les pros.

La saison passée, vous avez vécu une expérience au sein du staff du groupe professionnel. Qu'en retenez-vous ?

C'était vraiment une expérience fantastique. Quand on débute à peine à entraîner et qu'on se retrouve dans un staff professionnel, on ne peut qu'avoir les yeux grands ouverts. J'ai appris un aspect différent parce qu'à la formation, le plus important, c'est le contenu. Chez les pros, c'est le résultat, même si Adrian (Ursea) n'aimait pas se concentrer seulement sur ça. Évidemment, ç'a été très enrichissant et ça m'a permis de voir une autre facette du métier. D'un point de vue carrière et continuité, ça s'est présenté au moment parfait donc j'ai vraiment profité un maximum de la chance que l'on m'a donnée.

Actufoot • DIGARD ET URSEA

Didier Digard et Adrian Ursea lors d'une séance d'entraînement du groupe pro. (Crédit : OGC Nice)

Pour finir, quels liens entretenez-vous avec le staff pro et ceux du centre de formation ?

Actuellement, le club est en pleine phase de transition et très intense avec l'arrivée du nouveau staff, des nouveaux joueurs... Du coup, on n'a pas encore trop discuté, ce qui est tout à fait normal. L'équipe première, c'est la locomotive et il ne faut pas venir "les déranger" dans cette période extrêmement chargée. On va profiter de la trêve internationale qui arrive pour se poser plus calmement et échanger tout ensemble avec un peu de recul sur les premières semaines de la saison. Au centre, on est dans un environnement magnifique avec des infrastructures de très haut niveau. On est tous ensemble, on discute beaucoup et l'atmosphère est vraiment parfaite pour bien travailler. En plus de ça, il y a pas mal d'anciens et des personnes compétentes qui ont l'expérience de la formation donc ce n'est que du plaisir.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :