Quantcast
News

24 août | 14h42

Damien Bonnin (US Sainte Luce) : « On rentre dans une nouvelle ère »

Le coach de l'US Sainte Luce, Damien Bonnin, a abordé la reprise de son groupe R2 avec en ligne de mire le 1er tour en Coupe de France dimanche prochain !

US SAINTE LUCE US SAINTE LUCE R2 DAMIEN BONNIN

Alors que se profile le retour de la compétition officielle dimanche prochain avec l'entrée en Coupe de France, Damien Bonnin a retrouvé une partie de ses joueurs pour la préparation estivale. Après une période compliquée, un arrêt des compétitions ayant entaché les deux dernières saisons, l'entraîneur de l'US Sainte Luce ne se fait pas d'illusion : "Les joueurs ont vécu des choses qu’ils n’avaient pas l’habitude de vivre. On va avoir à faire a une nouvelle population de joueurs et je pense qu’on rentre dans une nouvelle ère. Des habitudes se sont installées et des priorités se sont dégagées pour certains, il va falloir qu'on fonctionne dans cette configuration".

Mais pour réentamer cette saison, le coach a une petite idée pour mobiliser ses troupes : "J’essaye de les sensibiliser par rapport à l’objectif commun du début de saison. On a 24 matches à jouer, l’objectif est d’être absent le moins possible. J'espère pouvoir m'appuyer sur certains joueurs afin de créer "une cellule de partenariat" afin que chacun ait son influence et ils véhiculent ce que j’ai envie de faire passer comme message".

Une double casquette pour la reprise

S'il attend de retrouver un groupe au complet, Damien Bonnin concède qu'il faut être encore plus vigilant suite à l'instauration du pass sanitaire. Une contrainte supplémentaire : "Les mecs viennent à l'entraînement et il faut déjà leur imposer des choses. Tu remets une casquette de flic avant d'enfiler celle de coach. J'essaye de les responsabiliser car quand on est citoyen, il faut l'être jusqu’au bout des ongles".

Une reprise qui va donc s'effectuer en Coupe de France dimanche prochain, et sous l'égide du pass sanitaire. Un premier test à tous les niveaux : "On fera un point au mois d'octobre ou du moins on fera en sorte d'être prêts d'ici là. Pour ce week-end, je vais juste leur demander de ne pas se blesser, pour certains ils reviennent de vacances, ils vont avoir faim mais il ne faut pas aller trop loin dans l'intensité".

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :