Quantcast

Sponsorisé

News

8 novembre | 15h41

Deschamps : « Pas le buzz qui va me faire sélectionner un joueur »

Présent en conférence de presse pour le début du rassemblement des Bleus et à J-5 avant la réception du Kazakhstan samedi (20h45), Didier Deschamps a évoqué l'actualité brûlante autour de l'équipe de France.

KANTÉ POGBA BENZEMA EQUIPE DE FRANCE Jonathan Clauss

Sponsorisé

N'Golo Kanté, le chaînon manquant pour trouver l'équilibre dans le nouveau système ?

Ca dépend de l'adversaire. Si vous faites référence aux derniers matches, on n'a pas tout le temps été équilibré. Un seul joueur peut-il remédier à ça ? Je ne pense pas. Evidemment, N'Golo Kanté est un élément moteur, fondamental et l'équipe de France sera plus forte avec lui. Il est amené à jouer dans plusieurs systèmes avec son club et il l'a fait avec nous aussi. Les choses ne reposent pas que sur un seul joueur mais c'est mieux pour nous qu'il soit là après ses petits soucis physiques.

Benzema et la quête du Ballon d'Or

Faudra lui demander (le journaliste demandait au sélectionneur si le Ballon d'Or prend beaucoup de place à Benzema dans son esprit). C'est une récompense prestigieuse et à partir du moment où Karim fait partie des candidats très sérieux pour le gagner, et je ne dis pas ça parce que je suis son sélectionneur et qu'il est Français, c'est tout le mal que je lui souhaite par rapport à tout ce qu'il a réalisé avec son club et avec l'équipe de France.

En quoi la Ligue des Nations peut aider pour affronter le Kazakhstan

Gagner un titre, il n'y a rien de mieux. C'est la meilleure vitamine par rapport à l'esprit compétiteur des joueurs. Ca permet de confirmer la valeur de notre équipe surtout de par la qualité des adversaires que l'on a affrontés. Ca ne nous pas donne de garanties non plus, si ce n'est qu'on est capable de faire de très bonnes choses, mais il y en a toujours à améliorer. Vous insistez beaucoup sur les 5 jours avant le match, mais les deux premiers seront liés à la récupération avant de basculer mercredi sur la préparation spécifique pour le match de samedi.

Les sorties médiatiques d'Olivier Giroud

Chaque joueur est libre de s'exprimer, de donner son ressenti par rapport à sa propre situation. Ce qui compte pour moi, ce sont les discussions avec les joueurs. Et Olivier sait.

Chaque joueur est libre de s'exprimer, de donner son ressenti par rapport à sa propre situation. Ce qui compte pour moi, ce sont les discussions avec les joueurs. Et Olivier sait.

Didier Deschamps sur le cas Olivier Giroud

Les difficultés de Pogba à Manchester United

Il y a des joueurs qui arrivent en pleine confiance parce que ça se passe bien en club et d'autres comme Paul. Vous savez son importance, il est un cadre et un leader en équipe de France. Il n'est pas du tout dans cette situation à Manchester, qui plus est avec son carton rouge et ses trois matches de suspension. Il fait partie des joueurs heureux de venir mais avec un déficit par rapport à ce qui se passe dans son club.

Le cas Jonathan Clauss

Je regarde beaucoup de joueurs dont ce joueur de Lens dont vous me parlez. Buzz pas buzz, ce n'est pas ce qui va me faire sélectionner un joueur. il fait partie des éléments que l'on suit, qu'il ait 29 ans ce n'est pas un critère en soi. C'est une question de concurrence par rapport au poste. Vous êtes en attente à chaque sélection de nouveauté mais je ne suis pas là pour ça. J'ai toujours incorporé des joueurs à un moment ou a un autre. Jordan Veretout est arrivé aussi tardivement, peut-être qu'il joue à Rome et en Coupe d'Europe mais si j'estime que c'est le moment de sélectionner un joueur, je le fais.

En vue de la préparation réduite avant la Coupe du monde 2022, doit-on s'attendre à plus de continuité dans les compositions d'équipes ?

Il n'y aura pas de préparation, c'est factuel et c'est valable pour tout le monde. Ca va être juste de la récupération pour tout le monde avant d'enchaîner probablement sans faire de matches amicaux. C'est loin d'être idéal mais on sera tous logé à la même enseigne. Je n'ai pas toujours tous les joueurs disponibles sur les rassemblements. Regardez, là je n'ai pas Raphaël et Presnel, à un moment je n'avais pas Kanté. Il peut manquer des joueurs. Il y a une trentaine de joueurs qui sont amenés à être appelés, à jouer ou pas beaucoup. Tous ces éléments rentrent dans l'analyse que l'on à faire avant de faire une liste pour une grande compétition, ce qui n'exclut pas un appel heureux de dernière minute. Mais c'est bien d'avoir des données déjà par rapport à ceux qui sont déjà venus pour pouvoir comparer poste par poste au moment de faire des choix.

Qui sera vice-capitaine en l'absence de Varane ?

Ce sera dans les joueurs qui ont déjà un vécu et une expérience dans le groupe. Hugo est là, c'est à moi de voir. Certains sont là depuis un moment et font partie des cadres, il ne faut pas que ce brassard déséquilibre leur jeu sur le terrain. Mais à partir du moment où Hugo est là...

Benjamin Pavard capable de jouer piston ?

Oui, puisqu'il le fait avec son club même s'il fait partie des joueurs qui ne traversent pas une période euphorique. A ce poste, on recherche un joueur qui puisse garantir de la créativité offensive et une sécurité défensive. Benjamin est plus un défenseur qu'un joueur offensif même si l'année dernière, il jouait très haut avec le Bayern. Il a été capable et est toujours capable de faire des passes décisives et marquer quelques buts très importants. Après, il y a des registres différents. Vous pouvez aussi me poser la même question pour Lucas Hernandez et je vous répondrai également oui même s'il n'a pas le même profil que son frère. C'est une question d'équilibre, en fonction de l'adversaire aussi. Je n'ai pas pas de position catégorique sur lui. Est-ce qu'il est mieux dans une défense à 4 ? Peut-être. Et encore, ça dépend de l'adversaire. Il a peut-être besoin d'un joueur d'appui pour se projeter, chose qu'a moins besoin un Théo Hernandez qui le fait de façon individuelle.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :