Quantcast

Sponsorisé

News

28 juin | 17h25

DNCG : après le FBBP01, un deuxième club de N1 rétrogradé en N2

Réunie ce mardi 28 juin, la Commission Fédérale de Contrôle des Clubs de la DNCG a rendu son verdict pour de nombreuses structures parmi les divisions (N1, N2, N3, Futsal et Féminines). Décision marquante du jour, le FC Sète est relégué administrativement en National 2. Comme Bourg-en-Bresse la semaine précédente.

DNCG

Après avoir prononcé plusieurs rétrogradations administratives ces dernières semaines parmi les championnats nationaux (Béziers en N3, Plabennec en R1, Bourg-en-Bresse en N2), la Commission Fédérale de Contrôle des Clubs de la DNCG se réunissait à nouveau ce mardi 28 juin. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle a encore sévi en prononçant la descente administrative du FC Sète 34. Une bien mauvaise nouvelle pour pensionnaire de National qui comptait officialiser ses recrues estivales ce soir, en cas de passage réussi devant le gendarme financier du football français. Il faudra donc patienter voire tout remettre en question.

Sète annonce faire appel

Le club héraultais n'a d'ailleurs pas perdu de temps pour déplorer sur ses antennes ce verdict très embêtant. "Les membres du conseil d’administration du FC Sète 34 regrettent cette décision et font immédiatement appel. Le club est aujourd’hui dans l’attente de la procédure d’appel de cette décision et le dossier sera réexaminé, indique le 14e du dernier championnat de N1 dans un communiqué. Le président intérimaire, Yoni Ragioneri, garde confiance en sa capacité à démontrer la solidité de son projet pour la saison 2022/2023 et trouver une issue favorable pour maintenir le club en National 1."

Ca passe pour Villefranche et Concarneau

Si les feux sont au rouge pour le FC Sète et que l'espoir grandit considérablement du côté de Bastia-Borgo (qui peut espérer un repêchage en tant que 15e de N1 voire de Chambly en tant que 16e si Bourg descend aussi), ils sont au vert pour l'US Concarneau et le FC Villefranche-Beaujolais dans le même championnat.

Examen réussi également pour le GFA Rumilly-Vallières et Romorantin, relégués tous deux sportivement en National 3. Le SOR peut, comme Bastia-Borgo, croire à un repêchage en tant que meilleur 14e si la relégation administrative de Béziers se confirme en appel début juillet. En National 2, le Vannes OC et le FC Chamalières ont vu leur masse salariale encadrée pour la saison prochaine.

Actufoot • DNCG28 juin

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé