Quantcast
Interviews

28 mars | 11h30

Eric Barberian : "Nous n’avons plus notre destin entre nos mains"

Dans le cadre de la 24e journée de championnat R1, l’ES Fos (6e) recevait son adversaire du jour : l’ASM (4e). Les Fosséens n’ont pas su faire la différence et concèdent le nul (0-0). Le coach de l’équipe, Eric Barberian, s’est confié à Actufoot.

AS MONACO R1 Méditerranée AS MONACO R2 ES FOS ES FOS N3 Eric Barberian

En tant que coach, quels sont vos ressentis après cette rencontre ?

On savait que c’était une belle équipe, on avait perdu à l’aller. En plus, ils pensent qu’ils peuvent encore monter alors réglementairement, c’est impossible. Ces jeunes y croient encore. Concernant mon groupe, il a respecté le plan de jeu, mais beaucoup n’ont pas su être au niveau qu’ils doivent être. On domine à la première mi-temps, on a pas mal de décalage. On centre, mais on ne concrétise pas. Ils ont un ou deux contres où ils peuvent nous faire mal, mais on les gère bien. Au retour des vestiaires, on appuie un peu plus. Les Monégasques ne sortent pas beaucoup de leur camp. Il y a des accroches entre les joueurs. On finit à 10 contre 10. Il y aussi eu un blessé, on a perdu beaucoup de temps de jeu. Les divers cartons attribués ont cassé le rythme. On a pas mal dominé, on a eu beaucoup de corners et de coups francs. A contrario, l’ASM n’a rien eu. Mon gardien n’a pas plongé du match.

Y a-t-il des points que vous souhaitez reprendre pour la suite de la saison ?

Tout de même, il manquait pas mal de choses sur notre partie offensive. On est déçu parce qu’on est invaincus à domicile. On a fait 4 nuls et 2 victoires. Nos concurrents directs prennent tous des points. On est peut-être en train de perdre la course à la montée même si ce n’est pas encore fini. On n’a pas pris de points contre les 4 dernières rencontres. Il ne faudra pas regretter notre 0-0 face à Monaco, mais plutôt les 3 derniers matchs où on a pris 7 points sur 18. Il reste 24 points dont un match en retard. On va jouer tous ceux qui sont devant donc si on fait encore un faux pas cela va devenir très dur. Nous n’avons plus notre destin entre nos mains. En plus, ce championnat est serré. Si on peut se mêler à la lutte et repasser devant, on ne se généra pas, c’est sûr. On doit montrer d’autres choses notamment offensivement.

Êtes-vous déjà tourné vers le prochain match ?

Oui obligatoirement ! En plus, c’est un match spécial. On a fait 12 ou 13 années ensemble où on a vécu des supers saisons. Maintenant, j’ai un caractère spécial, je défends les couleurs du club dans lequel je suis. Je connais pas mal de joueurs. Ils ne nous feront pas de cadeaux, nous non plus. Je pense qu’il y aura beaucoup de personnes au stade. Ça sera une belle fête du football. Si on gagne, on aura encore un peu d’espoir. En plus, on joue nos concurrents directs. Mon groupe doit mieux figurer par rapport au championnat dans lequel on est. Ça sera théâtrale, je pense !

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :