Quantcast
Interviews

21 septembre | 9h30

Eric Escato : "Fixer un objectif fort, c'est utopiste"

Dimanche dernier, l'Es Contes a affronté l'As Roquefort et perd son premier match de la saison (1-0), après avoir terminé au pied du podium la saison dernière. Eric Escato revient sur son arrivée et le début de saison au club contois.

ES CONTES ES CONTES D2 D2 CÔTE D'AZUR Éric Escato

Comment s'est déroulée votre arrivée au club et le début de saison avec l'équipe ?

Ma venue au club était liée à la présence de Jean-Yves Murris, avec qui je suis très proche depuis plusieurs années. J'ai travaillé notamment avec lui au Cavigal, alignée aussi avec la présence de Julien Billerey, l'entraineur général qui était au Cavigal avec nous et également avec le bon contact que j'ai eu avec le président. Honnêtement, je n'avais pas l'idée de reprendre le poste d'entrainer une équipe de football, j'avais arrêté depuis l'épisode du Cavigal. Le retour, c'est fait pour les rapports humains et la proximité avec mon travail.

Concernant l'équipe, ça se passe bien au niveau humain, le groupe est sain, avec de bonnes personnes. En revanche, ce qui est compliqué c'est plutôt au niveau de la préparation. Nous sommes partis sur un premier match avec peu de certitudes, liées au fait que beaucoup de joueurs n'ont pas suivi l'intégralité de la préparation. Pour cause de blessures essentiellement ou des raisons professionelles et de vacances. Peu de joueurs étaient donc prêts dimanche. On attend que tout le monde revienne petit à peu, que tout le monde soit rétabli à 100%. Le mois de septembre va être compliqué, ça ira mieux au mois d'octobre. Dimanche a confirmé que peu de joueurs sont au niveau, que ce soit sur le plan athlétique et tactique.

Quels sont vos objectifs sur le long terme avec l'ES Contes ?

L'objectif est de bien figurer, d'être le plus haut possible, mais pour le moment il y a trop d'incertitudes. On a construit un groupe à la fin du mois de juin pour le début du mois de juillet donc on savait que ça allait être compliqué. Pour le moment fixer un objectif fort, c'est utopiste.

Concernant le déplacement à Beausoleil de dimanche, quelles sont les perspectives ? Allez-vous procéder à des ajustements ?

Nous sommes dans le copier collés du match du week-end dernier, les blessés ne seront pas revenus, les vacanciers non plus donc on aura le même groupe. Ils ont déjà un autre état d'esprit que dimanche dernier, on n'était pas dans les fondamentaux, le don de soi, l'agressivité, l'envie de faire des courses. Ils ont une revanche à prendre par rapport à ça, que ce soit individuel ou collectivement. On va répondre présent, ce qui n'avait pas été le cas au premier match.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :