Quantcast

Sponsorisé

Interviews

8 décembre | 13h30

Ermano Verucchi : "J'ai tenté de redonner l'élan que j'avais connu"

L'US Biot, créée en 1949, se distingue par sa formation de jeunes dans le département. L'année 1966-1967 a été marquée par l'arrivée du club jusqu'au 7e tour de la Coupe de France. Le vice-président, Ermano Verucchi, s'est entretenu auprès d'Actufoot sur l'identité du club et la formation.

US Biot

Sponsorisé

Pouvez-vous nous présenter votre club ?

L'US Biot est un club familial qui fait beaucoup pour les jeunes. Tout le monde vient avec le sourire. Tout le monde a sa place. Un club sain.

Qu'est-ce qui vous a donné envie d'en être le vice-président ?

En fin de carrière professionnelle, je suis venu à Biot, j'adorais cette ambiance familial, tout le monde rigole, se connaît, tout le monde est considéré. J'ai joué, entraîné à Biot, toutes les catégories des touts petits aux séniors, j'avais arrêté pour des problèmes de santé. Quand je suis revenu il y a une dizaine d'années, le club était tombé bas, autour des 200 licenciés. J'ai tenté de redonner l'élan que j'avais connu. Aujourd'hui nous sommes à plus de 400 licenciés. Je voulais redonner une image de l'US Biot pour que le club soit mieux considéré dans le football amateur. J'ai rendu ce que j'ai reçu.

Comment procéder à un recrutement d'éducateurs ?

En ayant été trente ans dans le milieu du football, aujourd'hui lorsque je recrute des éducateurs c'est par connaissance. Nous avons une très bonne palette d'éducateurs. Depuis environ 5 ans nous formons nos jeunes, aujourd'hui il y en a une dizaine, à devenir éducateurs à leur tour, afin d'éviter d'aller chercher des éducateurs à l'extérieur. Si nous recrutons des éducateurs ayant entrainé ailleurs, c'est toujours par le biais de connaissances. Le seul regret que j'ai c'est que des clubs voisins viennent chercher nos jeunes joueurs. J'ai dit à mes éducateurs, nous sommes un club formateur, pas recruteur. Nous avons de très bons jeunes, nous sommes d'ailleurs partenaire avec l'OGC Nice. Si un de nos joueurs est trop fort, étant un club formateur, nous n'allons pas l'empêcher d'aller progresser plus ailleurs.

"Depuis environ 5 ans nous formons nos jeunes, aujourd'hui il y en a une dizaine, à devenir éducateurs à leur tour."

Eramno Verucchi, vice-président de l'US Biot à propos de la formation des jeunes joueurs du club.

Le moment le plus délicat auquel vous avez dû faire face en tant que vice-président ?

Le moment le plus délicat a été la crise sanitaire du covid. Nous avons eu des charges supplémentaires, il a fallu contrôler les personnes, les tester, mettre des barrières, les produits, le gel etc.. Tous les jeunes ne pouvaient pus venir s'entraîner donc c'était contraignant.

Avez-vous un projet au club concernant les catégories de jeunes ?

Notre gros projet c'est d'essayer, au niveau amateur, de mettre nos équipes dans les équipes du haut niveau amateur. C'est aussi de garder nos joueurs et qu'ils n'aillent pas jouer en équipe deux ailleurs. C'est difficile à l'heure actuelle de garder les joueurs, le phénomène de société lié à la télévision, lié aux parents qui veulent, pour beaucoup, en faire des professionnels. Notre projet c'est d'élever notre niveau de jeu en qualité. Les jeunes sont la priorité.

Les objectifs à courts, moyens et longs termes ?

Les objectifs sont de toujours accéder aux catégories supérieures, mais pas n'importe comment, ni à n'importe quel prix. Nous devons garder notre mentalité, que les joueurs viennent chez nous pour le plaisir du football.

Sponsorisé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :