Quantcast

Sponsorisé

News

19 octobre | 11h04

Goudelin sanctionné après le refus de son attaquant de sortir

Sajid Boudouasal, l’attaquant de Goudelin ayant refusé de sortir du terrain après avoir reçu un carton rouge lors du 4e tour de Coupe de France face à Bourg-Blanc, a écopé de six matches de suspension. Son entraîneur a également été sanctionné.

Coupe de France Bretagne Match arrêté US Goudelin

Sponsorisé

L’US Goudelin est désormais fixée sur son sort. Deux semaines après son match comptant pour le 4e tour de Coupe de France, lors duquel l'attaquant et capitaine goudelinais avait refusé de sortir du terrain après avoir reçu un deuxième carton jaune, le club costarmoricain s’est vu sanctionné par la commission de discipline de la Ligue de football de Bretagne. Sajid Boudouasal, le joueur, a reçu six matches de suspension. Son entraîneur a lui été suspendu pour quatre matches.

Pour rappel, à la 34e minute de cette rencontre l'opposant aux GSY Bourg-Blanc, l’arbitre avait infligé au numéro 9 de Goudelin un deuxième carton jaune. Jugeant son exclusion injuste, ce dernier avait refusé de quitter le terrain. Selon certaines sources, des injures auraient même fusé de la bouche du capitaine à destination de l’homme en noir. Version démentie dans la foulée par le club de Régional 2, qui estimait qu’”à aucun moment, des insultes provenant de notre joueur n’ont été proférées à l’encontre du corps arbitral”.

Un appel à venir

Deux jours plus tard, David Le Pezron, président de l’US Goudelin, avait assuré auprès d’Actufoot qu’il défendrait son club et qu’il tenterait de faire en sorte que la peine infligée à celui-ci soit la moins conséquente possible. "On ne peut accepter que notre joueur prenne un deuxième carton jaune pour avoir regardé en direction de l'arbitre qui était à 20 mètres de lui, à placer un coup franc", abonde le dirigeant.

Mais ce lundi, en plus d’une élimination de la Coupe de France au profit des GSY de Bourg-Blanc - par ailleurs qualifié pour le 6e tour -, le joueur et l’entraîneur ont donc été sanctionnés. Un appel de la décision est prévu par l’institution goudelinaise. "Nous attendons désormais d'être entendus", conclut le président.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :