Quantcast
News

24 février | 18h00

Guillaume Le Roux, roi de Brest et des U17 Nat

Quelle que soit l’équipe qui se présente face à lui, personne ne semble véritablement en mesure de l’arrêter. Avec les U17 Nationaux de Brest, Guillaume Le Roux réalise une saison exceptionnelle, durant laquelle il a déjà trouvé le chemin des filets à 19 reprises en 16 rencontres.

SB29 U17 Nat SB29 Certifié Espoir GUILLAUME LE ROUX

Mardi 22 janvier, à la veille de la réception des U17 Nat d’Angers, l’entraîneur des jeunes pousses brestoises indiquait à Actufoot que, même si Guillaume Le Roux réalise jusque-là un exercice de très bonne facture, il attendait désormais son attaquant dans les matches à enjeux ; ceux du haut de tableau. La réponse ne s’est pas faite attendre. Le lendemain, face au deuxième de la poule F du championnat, le pensionnaire du Centre de l’Armoricaine s’est une nouvelle fois distingué en inscrivant un doublé.

Cinq matches, treize buts

Ces deux réalisations, qui représentent ses 12e et 13e en l’espace de cinq matches, sont venues confirmer la forme incroyable sur laquelle surfe le joueur depuis le coup d’envoi de l'exercice 2021/2022. A ce jour, il en est à 19 buts marqués en 16 matches de championnat. Et personne ne fait mieux que lui dans les six poules de U17. “Evidemment, c’est toujours valorisant pour les coéquipiers d’avoir un tel joueur dans son équipe. Quand eux le mettent dans de bonnes dispositions, Guillaume conclut les actions”, se réjouit son entraîneur du quotidien, Olivier Auriac.

Face à Lorient, Vannes ou Angoulême lors des trois derniers mois, c’est en partie dans ce rôle qu’il avait pesé de tout son poids sur chacune des rencontres, inscrivant deux triplés et un quadruplé. Depuis son arrivée à Brest, à l’âge de 13 ans, l’ancien du Plonéour FC, où jouent ses frères Romain et Mathieu, a évolué dans plusieurs domaines. “Il a complètement changé d’état d’esprit quand je suis arrivé au club, confirme Olivier Auriac. Avant, il était essentiellement porté sur le secteur offensif. Mais désormais, il bosse aussi bien défensivement qu’offensivement. On a beaucoup travaillé sur ce point et il a pris conscience que pour réussir, il fallait travailler.”

Très habile dans la finition, capable de se déplacer “dans les bons espaces aux bons moments”, celui qui a commencé le football au Pays Bigouden doit désormais améliorer “son jeu dos au but, sa qualité de première touche de balle et certains gestes simples, comme la surface du pied à utiliser”, estime son coach. De son côté, le Quimpérois de 17 ans juge qu’il devra également prendre un peu de masse et se renforcer sur le plan physique pour “mieux tenir sur les jambes remporter plus de duels”.

Garçon réservé, joueur généreux

“Ces différents axes de progression pourront lui permettre de devenir un joueur plus complet”, poursuit Olivier Auriac, et qui sait, pourquoi pas postuler avec le groupe U19. Nicolas Mariller, le directeur du centre de formation, qui décrit Guillaume Le Roux comme “un garçon réservé dans la vie de tous les jours mais très généreux sur le terrain”, n’est en tout cas pas contre cette idée.

Selon lui, même s’il est “un peu trop tôt pour en parler”, “en respectant les différentes étapes”, le jeune Ty-Zef pourrait progressivement et d’ici la fin de saison être amené à tenter sa chance avec la catégorie supérieure. En attendant, un déplacement sur le terrain de la Berrichonne Châteauroux, 7e, attend Olivier Auriac et ses joueurs, dimanche 27 février. L’occasion, pour Guillaume Le Roux, de poursuivre sa série en cours de six matches consécutifs récompensés d’au moins un but.

Harry Hozé

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :