Quantcast

Sponsorisé

News

28 janvier | 14h44

Guillaume Moullec : "Michel Der Zakarian s’est presque assagi"

Passé par le Stade Brestois pendant sa formation puis à Nantes au cours de sa carrière en pro, Guillaume Moullec (41 ans) aborde le 8eme de finale de Coupe de France entre les deux clubs ce soir (21 heures) à la Beaujoire !

FC NANTES FC NANTES L1 STADE BRESTOIS L1 STADE BRESTOIS

Sponsorisé

Actuellement éducateur de la R1 Féminine au sein du club d’Orvault SF, Guillaume Moullec (41 ans), ancien latéral professionnel très polyvalent, encadre également le pôle féminin depuis deux saisons. Salarié de la Ligue des Pays de la Loire il y a quelques années, il a passé ses diplômes d'entraîneur en 2014, juste après une carrière achevée du côté de Carquefou en 2013. Après avoir intégré le centre de formation du Stade Brestois à l'âge de 13 ans, ce joueur qui va confirmer en L1 par la suite, va poursuivre son parcours au sein de celui du Montpellier HSC en 1997. Breton d’origine, il retrouvera sa région natale en s'engageant au FC Lorient puis au FC Nantes entre 2007 à 2010. Un club où il évoluera notamment sous les ordres d'un certain Michel Der Zakarian, après l'avoir connu à Montpellier, un coach qu'il retrouvera ensuite au Clermont Foot 63 pour deux saisons. L'occasion également pour Guillaume Moullec d'aborder cette affiche des 8emes de finale de Coupe de France, finalement si particulière pour lui.

Guillaume, vos deux anciens clubs se retrouvent ce vendredi en Coupe. Comment jugez-vous la dynamique des deux groupes ?

Je pense que Nantes a un avantage depuis début janvier concernant la dynamique. Brest fonctionne beaucoup par cycle. Ce match est aussi un bon moyen pour que Brest se relance lors d'un derby en coupe !

Ce sera forcément une rencontre différente des joutes de L1. Mais on aura forcément un représentant de l’Ouest en quart…

La coupe est toujours différente, on a beau jouer les matchs avec l’intention de les gagner en championnat, cette compétition apporte un plus en terme de motivation, notamment à cause du format des rencontres à élimination directe. Ce match n’aura pour moi rien à voir avec le derby du championnat ! J’aurais préféré avoir les deux équipes au prochain tour !

Désormais à la tête des féminines à Orvault, vous avez également connu des parcours en Coupe. Les féminines du FCN sont également sur le pont ce week-end. La Gambardella aussi… que vous inspire la Coupe ?

C’est un beau week-end de coupe pour les deux clubs. J’espère voir toutes les équipes des deux clubs aller le plus loin possible afin d’avoir des représentant Bretons dans chaque coupe !

Je sais très bien que je ne pourrais pas être content à 100%

Guillaume Moullec

Natif de Brest, appelé à quatre reprises en sélection de Bretagne (2008 et 2011), votre cœur va forcément pencher d’un côté dans deux jours ?

Oui natif de Brest et toujours très attaché au club tout comme au FC Nantes. Donc dans ces cas là, je fais du 50/50. Je sais très bien que je ne pourrais pas être content à 100% !

Vous êtes passé par le club du SB29 en jeunes, Nantes en pro entre 2007 et 2010. Quel regard posez vous sur l’évolution des deux clubs depuis ?

Les deux clubs ont énormément changé ! Quand je suis parti du Stade Brestois, le club évoluait en CFA. Ils ont su avec le temps redresser la barre et revenir au premier rang, avec en plus un centre de formation qui fonctionne très bien, c’est une très bonne chose! Nantes après plusieurs années en Ligue 2 a réussi à se stabiliser en Ligue 1 et j’espère pour encore beaucoup d’années !

Gardez vous toujours des contacts noués par le passé dans ces deux environnements ?

Plus à Brest car je connais la plupart des éducateurs du centre de formation, ce sont des anciens joueurs du club avec qui j’ai évolué étant jeune ! Ils sont garants de l’état d’esprit que le club veut avoir !

D’ailleurs, un certain Michel Der Zakarian sera sur le banc de Brest ce soir. C’est quelqu’un que vous avez très bien connu non ?

Michel n’est pas à son premier retour à la Beaujoire en tant que visiteur ! Je le connais bien mais depuis 2012, ma dernière année avec lui comme coach, il a bien évolué. Notamment en s’entourant d’adjoints très performants ! Je dirais qu’il s’est presque assagi (rires).

Crédit photo : Ligue Pays de la Loire

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :