Quantcast

Sponsorisé

Interviews

25 mars | 16h50

Hervé Brouard : "On a un temps d’avance chez les jeunes"

Ce jeudi 24 mars, la Ligue de Bretagne a annoncé la liste des joueurs admis au Pôle Espoirs de Ploufragan. Sur les 17 jeunes nés en 2009 retenus, 4 sont issus du Vannes OC. Pour Hervé Brourard, le coordinateur sportif du VOC, ce résultat constitue la preuve du très bon travail effectué auprès de la formation et de la pré-formation.

LIGUE BRETAGNE VANNES OC Pôle Espoirs Bretagne

Sponsorisé

Parmi les 17 joueurs retenus pour intégrer le Pôle Espoirs de Ploufragan en vue des deux prochaines saisons, quatre sont licenciés au Vannes OC. Est-ce une fierté pour vous ?

Cela prouve surtout que l’on a une grande qualité de formation au niveau des jeunes. On a un temps d’avance sur certains dans ces catégories, et cela se voit avec ce genre de résultats. Autre exemple : chez nous, les U13 jouent à 11 et pas à 8 comme cela peut être le cas au sein d’autres clubs. Par ailleurs, certains éducateurs chez nous sont là depuis très longtemps et pérennisent le projet de formation. On a Sylvain Denic en U13, Jacques Dano en U14 et Jérémy Pacheco en U15 qui font, à ce titre, du très bon travail. Cela se voit au quotidien puisque l’on a souvent des jeunes retenus en équipe de Bretagne. Il y a aussi des clubs pro, notamment le FC Lorient, qui s’intéressent à nos jeunes et qui parfois parviennent à les recruter. Aujourd’hui, on a un joueur comme Samuel Loric (FC Lorient) qui est entièrement formé au VOC et qui a fait plusieurs groupes pro, ou encore Jason Kikonda qui a évolué chez nous en U19 et en N2 et qui est titulaire en Ligue 2. On est assez performant dans plusieurs domaines, on essaye de bien travailler et, évidemment, ce que l’on voit aujourd’hui nous rend fier.

Est-ce la première fois qu’autant de jeunes de votre club rejoignent le Pôle Espoirs ?

Il y a deux ans, sur la promotion 2007, il y en avait déjà quatre qui avaient intégré le Pôle Espoirs (Pierre Bikoi, Lucas Botherel, Romain Cassagne, Tom Muller, ndlr). Et tous les ans, depuis plusieurs années, on a au moins un jeune retenu. Donc c’est vrai que quatre c’est beaucoup et, encore une fois, c’est une grande fierté de voir qu’autant sont reçus. Mais je tiens à préciser aussi qu’il y en a 6 qui ont été présentés et qui sont arrivés au dernier tour, donc ça aussi c’est une belle performance.

Comment expliquez-vous que votre formation soit aussi efficace ?

Il y a pas mal de paramètres qui entrent en ligne de compte. Déjà, le site d’entraînement est de grande qualité. On a un synthétique sur lequel les jeunes peuvent s’entraîner, et d’autres terrains annexes. On a aussi un grand nombre de joueurs en école de foot, et on essaye en deuxième partie de saison de les faire monter en catégorie supérieure pour qu’ils puissent se frotter à un niveau plus élevé. Les différentes formations du Vannes OC ont aussi, et depuis toujours, été perçues comme des équipes joueuses. Cela se vérifie auprès des jeunes, avec des éducateurs qui cherchent à faire le jeu plutôt qu’à défendre. Alors, c’est vrai que cela peut avoir des inconvénients et qu’il arrive que les résultats soient moins bons que nos espérances, mais on mise beaucoup sur le contenu.

L’objectif, chez les jeunes, est de pouvoir développer chez chacun des capacités techniques supérieures à la moyenne dans le but de pouvoir intégrer un schéma tactique

Hervé Brouard, coordinateur sportif du Vannes OC

Est-ce aussi le cas au niveau des séances ?

Ca l’est oui. A l’école de foot, on est déjà très tourné vers des notions comme le contrôle, la passe, l’orientation du corps, le jeu à deux ou à trois. L’objectif premier est de pouvoir développer chez chacun des capacités techniques supérieures à la moyenne dans le but de pouvoir intégrer un schéma tactique.

Comment se décompose votre club au niveau des équipes, et notamment des équipes jeunes ?

A ce jour, on compte à peu près 500 licenciés. On a un total de 20 équipes engagées cette saison, avec une dans chaque catégorie, de l’école de foot jusqu’aux seniors, en passant par les U12, U13, U14 etc. L’idée, d’une saison à l’autre, est de pouvoir faire monter chacun de nos joueurs dans la catégorie au-dessus, et qu’à terme ils intègrent le groupe N2. On est conscient que cela est assez compliqué car le N2 est un niveau élevé, mais cette année par exemple, on a une bonne génération de U18 avec deux ou trois joueurs qui pourront certainement intégrer l’équipe fanion la saison prochaine.

Que pensez-vous des jeunes générations de votre club ?

On a une grosse génération U11 qui arrive. On verra bien comme cela se passera à l’avenir, mais on espère avoir de bons résultats avec elle. Cela n’empêchera pas qu’on les préservera malgré tout, mais en travaillant bien comme on le fait déjà, on pourra faire de belles choses avec eux.

Propos recueillis par Harry Hozé

La liste des joueurs admis au Pôle Espoirs de Bretagne pour la rentrée 2022/2023

ICI

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :