Quantcast

Sponsorisé

Interviews

2 février | 12h21

Huseyin Ergunes (RC Argenteuil) : « Une belle aventure humaine »

Ce dimanche, le RC Argenteuil a été éliminé par Caen en 1/16e de finale de Coupe Gambardella. Deux buts encaissés en seconde période qui mettent fin à un brillant parcours. Avant de retrouver le championnat de R2, le coach Huseyin Ergunes revient sur cette épopée et sur ce qu’elle a apporté à son groupe. (Crédit Photos : RC Argenteuil)

GAMBARDELLA RC Argenteuil RC Argenteuil U18

Huseyin Ergunes, avec cette élimination, il est temps de faire le bilan de cette formidable épopée. Pouvez-vous revenir sur ce parcours qui restera à jamais dans l’histoire du RC Argenteuil ?

Il y a deux choses à dire. Tout d’abord, c’était un parcours mémorable, on a connu de très grands moments. L’autre sentiment qui me vient à l’esprit, c’est qu’il était extrêmement difficile, en disputant notamment cinq matches à l’extérieur, ce qui n’est jamais évident, encore plus en Coupe. Même les premiers tours étaient piégeurs. Prenons en exemple le second tour. On a joué une équipe de D3, l’ASC Vélizy (4-1), ce qui est toujours difficile à appréhender car les joueurs peuvent avoir un sentiment de facilité avant la rencontre. Et bien entendu, ce fut loin d'être facile, le score étant toujours de 0-0 à la mi-temps. Nous avons su élever notre niveau de jeu lors des tours suivants.

L’affrontement contre Mitry Mory (3-1), club de R3, n’était pas simple face à une équipe surmotivée, devant des supporters très bruyants, puis vient la qualification face à Aubervilliers (2-2, 5-4 tab), qui était alors leader de son championnat en R3, puis celle sur le terrain des Lilas (R2) en finale régionale (2-0), dans un match de fou avec des supporters énormes des deux côtés. On est franchement très fier de ce parcours en phase régionale car il était compliqué mais il nous a bien préparé pour le parcours en phase nationale. Tout d’abord face à une courageuse équipe de Gisors (Normandie) au premier tour fédéral (4-1), puis bien entendu l’exploit face à Montfermeil et ce match contre Caen, deux équipes du plus haut niveau national.

Actufoot • RC Argenteuil 132e Gambardella

La qualification face à Montfermeil, pensionnaire de l'élite, restera à jamais dans l'histoire du club Argenteuillais.

Quel est votre meilleur souvenir de cette épopée ?

J’hésite entre les matches face à Montfermeil et Caen. Forcément, le premier à la qualification au bout, c’était un exploit magnifique, historique pour le club. Mais affronter Caen en 1/16e de finale, un club professionnel, l’était aussi, même si malheureusement pour nous, cela a été synonyme de fin de l’histoire. Néanmoins, on garde vraiment de très bons souvenirs de ces deux rencontres.

Justement, pouvez-vous revenir sur ce dernier match face à Caen. Qu'est-ce qui a fait la différence ?

Il nous a manqué un peu d’efficacité devant le but, car on a quand même réussi à se créer des occasions. Mais, on n'a pas forcément eu le bon geste dans la zone de fin de déséquilibre et dans celle de finition. Nous avons été un peu timide, en ne prenant pas assez d’initiative pour finir nos actions. On a également manqué de concentration sur les deux coups francs qu’on a encaissés et malheureusement à ce niveau là, un défaut de concentration on le paye cash. Je l’avais d’ailleurs prévenu avant la rencontre.

Ce parcours m’a renforcé dans mes idées

Hüseyin Ergunes, qui se sait dans le vrai quant au projet mis en place au RC Argenteuil

Allez-vous vous servir de ce parcours pour la suite de la saison en championnat ? (Le RC Argenteuil est actuellement 4ème de sa poule en R2, NDLR)

Cela a déjà commencé à nous servir en championnat car ce sont des rencontres qui nous apprennent sur l’intensité, le sens de l’effort et la concentration. Cela nous a fait grandir, on est plus exigeant aux entraînements et lors des matches, je le ressens. Mon groupe a énormément progressé en jouant des rencontres avec des équipes du plus haut niveau car on a vu l’exigence que c’était. Il n'y a aucun droit à l’erreur, cela demande une concentration maximale. Il faut être également à 100% sur l’aspect technique et tactique, tout en se focalisant sur les petits détails qui peuvent faire la différence. Et je suis fière, car mon groupe a grandi sur tous ces aspects-là.

Et vous personnellement, ce parcours a-t-il changé quelque chose dans votre approche ?

Cela m’a plutôt renforcé dans mes idées, au contraire. C’est très important d’être toujours convaincu dans ses idées de jeu, qu’on essaye bien entendu d’adapter en fonction de son équipe. Cela m’a également confirmé à moi et mon staff, qu’on était dans le vrai sur la qualité de la formation du club. Il faut savoir que nous n'avons aligné que trois mutés contre Caen, c’est hallucinant. Cela démontre la qualité du travail au club, et en tant que directeur sportif, c’est très important. C’est un vrai plus de travailler avec les joueurs qu’on a depuis tout petit. Aujourd’hui, les joueurs qui viennent de l’extérieur ne peuvent être qu’une réelle plus value, afin de renforcer l’équipe.

Place à l’avenir dorénavant, qu'est-ce qu’on peut vous souhaiter ?

On aimerait avant tout un peu de chance et de réussite dans le projet du club. Mais avant ça, je tenais à remercier tous les supporters qui sont venus mais aussi tous les adversaires que nous avons affronté. On a rencontré de très bonnes personnes dans ce parcours, c’était une belle aventure humaine et on a tous grandi ensemble.

Je tiens à remercier également mon staff, mes joueurs mais aussi Alex, analyste vidéo pour la Spezia en Série A, qui nous a été d’une très grande aide. Je n'oublie pas Papus Camara, qui nous a donné quelques conseils avant ce match de Caen. Enfin, pour terminer, j’aimerais féliciter le FC 93 et le Paris 13 Atletico pour cette qualification en 1/8e et souhaiter un bon courage à Karim et Idy. Tout Argenteuil est avec eux.

Propos recueillis par Reynald Trunsard

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé