Quantcast
Interviews

2 juin | 14h00

I. Dembele : « On va jouer le jeu jusqu’au bout »

Le club de Cergy Pontoise FC s’est sauvé lors de l’avant-dernière journée de Régional 1, non sans mal. L’arrivée du coach Mohamed Tazamoucht a donné un élan collectif à cette équipe comme nous le rappelle l’ailier val d’Oisien Ibrahim Dembele. Entretien !

Cergy-Pontoise FC R1

Belle victoire face au leader dans les dernières minutes. Il vous fallait 1 point pour vous sauver. Quel sentiment a prédominé dans le vestiaire ?

En effet, très belle victoire face au leader qui nous permet de nous maintenir. On s’attendait à un match difficile mais on avait une revanche à prendre sur le match aller et la victoire fait du bien.

L’équipe sous l’ère Tazamoucht est plus difficile à jouer, plus difficile à bouger. Es-tu d’accord avec cette analyse ?

Oui, clairement le coach dès son arrivée a insisté sur le travail défensif et l’équilibre de l’équipe. On a beaucoup travaillé la-dessus pendant les entraînements et pendant les matches, on ressent qu’on est une équipe dure à jouer.

Est-il arrivé trop tardivement selon toi ?

Oui, je pense que son arrivée aurait dû être faite dès la trêve, ce qui nous aurait permis de bien travailler la deuxième partie de saison et rattraper le retard qu’on avait sur les autres équipes du haut du classement.

Ton ancien club Saint Ouen l’Aumône peut viser encore la montée contre Aulnaysienne. Dans le même temps vous affrontez Chatou, le nouveau leader. Tous les Saint-Ouennais attendent une victoire de votre côté, non ?

Oui ils comptent vraiment sur nous pour stopper Chatou et comme on l’a fait contre mantes, on va jouer le jeu jusqu’au bout.

Es-tu toujours en contact avec l’ASSOA ?

Oui, avec la quasi-totalité de l’effectif de ma génération. Ce sont tous mes potes en vrai mais même avec les membres du staff, on a des bons rapports encore. Les dernier échanges remontent à samedi dernier mais en général, on se donne des nouvelles chaque semaine !

Propos recueillis par Farid Rouas

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :