Interviews

21 juillet | 15h45

I. Traoré : « A la recherche du meilleur pour nos adhérents »

A l'occasion de notre dossier licenciés, Actufoot a échangé avec Idriss Traoré, président du Cergy-Pontoise FC, deuxième club comptant le plus de licenciés dans le Val-d'Oise. Une fierté certes mais des chiffres qui résultent d'un grand investissement et beaucoup de travail.

Licences LICENCIÉS Ligue Paris Ile-de-France Val-d'Oise Cergy-Pontoise

Idriss Traoré, quelles sont les valeurs de votre club ?

Le Cergy-Pontoise FC est d’abord un club formateur qui inculque des valeurs citoyennes et sportives à nos jeunes. On le sait, le football dans les banlieues parisiennes est comme une religion, donc avoir des éducateurs qui savent transmettre des valeurs aux jeunes adhérents est essentiel. La formation « de football » est LE savoir faire du Cergy-Pontoise FC. Installations de très bon niveau, éducateurs compétents et diplômés, dirigeants impliqués... Tous ces ingrédients permettent au CPFC d’être un très bon club formateur.

Vous êtes aujourd’hui le deuxième club avec le plus de licenciés dans le Val-d’Oise. Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est une très grande fierté ! Avoir un grand nombre de licenciés tout en assurant la qualité des séances n’est pas chose aisée. Nous sommes toujours dans l’amélioration. Notre but est d’être les premiers dans tous les domaines.

Comment faites-vous pour répondre aux besoins de l’ensemble des licenciés ?

Nous sommes toujours à la recherche du meilleur pour nos adhérents. La base reste la pratique du football, donc faire en sorte que nos jeunes adhérents ressortent grandis à chaque fin de séance ou match. Stages et tournois sont au rendez-vous chaque saison pour permettre aux jeunes footballeurs de s’épanouir.

"Nous nous efforçons d’avoir un nombre de licenciés proportionnel à celui des éducateurs en place"

Idriss Traoré, président du Cergy-Pontoise FC

Quelles sont les ambitions du club au niveau des licenciés ? Etes vous en capacité d’accueillir toujours plus ?

Je pense que tous les clubs souhaitent accueillir le maximum de licenciés. Pour cela, il faut avoir les moyens de le faire. Quant à nous, et ce depuis la naissance du club, nous nous efforçons d’avoir un nombre de licenciés proportionnel à celui des éducateurs en place.

La crise sanitaire a un impact considérable sur le football amateur, avec notamment deux saisons tronquées. Avez-vous remarqué une baisse de licenciés au Cergy-Pontoise FC ?

La crise sanitaire a fait des dégâts dans beaucoup d’associations sportives. Notre chance à nous c’est d’avoir une pratique extérieure qui limite fortement la transmission du virus, et aussi d’être le Cergy-Pontoise FC ! Donc non, en terme de licenciés nous sommes très peu impactés.