Quantcast
News

14 janvier | 16h59

Isabelle "Zaza" Lermite : "Je suis à fond dans tout ce que je fais"

Alors qu'elle fête aujourd'hui ses 56 ans, Isabelle Lermite, plus communément appelée Zaza, bénévole très engagée, a accepté de revenir sur son parcours et son rôle, notamment au sein du football amateur et plus précisément du côté de l'AS Sautron.

AS SAUTRON AS SAUTRON N3

Isabelle, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Je m'appelle Isabelle mais on me surnomme Zaza, un surnom qui me va bien (rires). J'ai 56 ans aujourd'hui et je suis mariée à un homme que j'adore. Nous avons trois garçons et nous sommes devenus grands parents pour la première fois avant l'arrivée de notre deuxième petite princesse bientôt.

Le football, c'est également de famille chez toi, non ?

J'adore le football et ce, depuis que la rencontre avec mon mari. J'ai passé 25 ans à la Chabossière où j'étais bien. J'organisais les soirées pour le club, des soirées galettes chez les seniors. Je faisais les frites aussi (rires). En plus, mes deux fils ont joué dans ce club qui était une famille. Nous l'avons ensuite quitté pour rejoindre l'AS Sautron, où un des deux a été pris par Eddy Capron pour évoluer en équipe première.

Depuis, quelles sont tes activités ?

Je suis toujours à l'AS Sautron, un club qui est devenu plus qu'une famille et où je peux compter sur des personnes qui sont toujours là pour me donner un coup de main. C'est ça aussi la solidarité et pour rien au monde, je ne laisserais ces jeunes adultes, ces petits "trésors" comme je les appelle. Je m'occupe notamment du secteur événementiel au club depuis mon arrivée.

As-tu un petit chouchou au club ?

Je les aime tous et je ne fais pas différence entre chacun. Par contre, j'ai deux personnes qui sont vraiment dans mon cœur et que je respecte : Fabrice Halipré, président des Artistes Sportifs de Cœur, et Alain Virlois, leur coach, qui sont toujours là pour les personnes et surtout, qui donnent de leurs temps. Et ça, j'en suis admirative.

Le bénévolat, le monde associatif, c'est aussi ancré en toi non ?

Ce qui me plaît énormément, car je suis à fond dans tout ce que je fais, c'est d'aider les autres en essayant d'ouvrir mon cœur. Que ce soit dans le football ou ailleurs et pour toutes ces magnifiques associations dont je fais partie.

Peux-tu nous en dire plus sur les actions caritatives qui sont organisées ?

Un exemple, chaque année, nous organisons avec la mairie de Sautron et l’association Artistes sportifs de Cœur, une journée pour se mobiliser et soutenir "Asap for Children", qui se bat contre les maladies génétiques. Parents, enfants, bénévoles se réunissent donc autour de matches de foot et spectacles ce jour-là. On peut observer des sourires, des rires mais aussi des pleurs. En d'autres termes, beaucoup de bonheur. Autour de notre président de cœur, Fabrice Halipré, les ex-nantais se mobilisent, comme les humoristes, pour nous offrir un moment de gala.

Que représente le FC Nantes pour toi ?

C'est mon club de cœur avec notre entraîneur, Antoine Kombouaré et une ambiance de folie et des supporters aussi fidèles !

Ya t'il d'autres associations qui bénéficient de ton soutien ?

Oui, je pense notamment à l'Association une main vers l'Espoir, l'Association Rêves. SOS Gazelles, l'Association Haïti. After Children et toutes les autres avec lesquelles, je l'espère, on ira loin. Je suis très fière de ce que je fais et je serai toujours là pour elles.

Des moments qui prennent d'autant plus d'importance au cours de cette crise sanitaire...

Les deux dernières années ont été compliquées par ce virus et le contexte actuel m'inquiète beaucoup malheureusement. Le football me manque, comme dans tous les clubs et pour tous les bénévoles. L'ambiance, les joueurs, les supporters. Je souhaite qu'une chose : que tout le monde puisse retrouver sa passion.

Crédit photo : DR

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :