Quantcast
News

27 septembre | 11h17

J-M. Aulas : « Une plaie pour le foot »

Le président de l'OL est revenu sur la décision prise par l'arbitre d'expulser Emerson durant le premier quart d'heure de la rencontre face à Lorient ce samedi.

LIGUE 1 OL OL L1 JEAN-MICHEL AULAS

Face à Lorient, l'OL a vécu une soirée cauchemardesque. Tout a commencé par l'expulsion d'Emerson dès la 14ème minute, pour un léger contact avec Le Fée qui partait au but. Sur le coup franc qui suit, Armand Laurienté ne s'est pas fait prier pour infliger une double sanction aux locaux alors que, dans le même temps, Jason Denayer, blessé, a été contraint de céder sa place à Sinaly Diomandé. Karl Toko-Ekambi a néanmoins permis à son équipe de prendre un point en égalisant au retour des vestiaires mais l'OL a laissé deux points en route, à domicile qui plus est.

"Contrairement au rugby, nous n’avons pas accès aux échanges entre les arbitres"

Déjà monté au créneau après la défaite face au PSG au Parc des Princes (2-1) pour pointer du doigt l'arbitrage et le non-recours au VAR après le penalty provoqué par Neymar, le président lyonnais Jean-Michel Aulas a pris la parole dans les colonnes de L'Equipe ce matin : "On arrive à quelque chose qui est une plaie pour le foot et son arbitrage" a-t-il déclaré au sujet de la relation entre l’arbitre de champ et les arbitres du VAR avant de réitérer sa proposition de sonoriser les échanges entre les hommes en noir : "Aujourd’hui, le VAR ne démontre son efficacité que dans un seul cas, celui du hors-jeu. Pour le reste, on est dans des situations qui peuvent déboucher sur des erreurs et qui mériteraient donc des explications très détaillées. Contrairement au rugby, nous n’avons pas accès aux échanges entre les arbitres et cela génère une frustration terrible lorsque des erreurs manifestes sont commises. À l’OL, nous sommes privés de points désormais irrattrapables."


M. Dechepy m’a dit qu’il considérait que mon joueur annihilait une occasion de but. Mais puisque Le Fée avait trop poussé le ballon, comment l’arbitre pouvait-il considérer qu’il y avait occasion de but ?

Le boss de l'OL, de plus en plus présent sur le devant de la scène médiatique en ce début de saison, est ensuite revenu sur le principal fait de jeu de la rencontre de samedi : l'expulsion d'Emerson. "M. Dechepy m’a dit qu’il considérait que mon joueur annihilait une occasion de but. Mais puisque Le Fée avait trop poussé le ballon, comment l’arbitre pouvait-il considérer qu’il y avait occasion de but ? Il m’a répondu qu’Emerson était aussi dernier défenseur. Sauf qu’on voit bien que Jason Denayer est devant. Je pense qu’il est de bonne foi, il ne s’agit pas du tout de le remettre en cause, d’autant qu’il a été extrêmement courtois dans ses explications. Mais le VAR voit bien ce que nous, nous avons vu : que le contact entre les deux joueurs n’est pas établi, que Le Fée loupe son contrôle et que le ballon part au moins à quatre mètres devant lui quand il s’écroule, et que Denayer est encore là." Accroché à domicile par Lorient (1-1), l'OL rétrograde à la 7ème place du classement de Ligue 1 (12 pts), à un point de son adversaire du week-end. Prochain rendez-vous en championnat : ce dimanche pour le derby face à l'ASSE après la réception de Brondby en Ligue Europa jeudi.

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :