Quantcast

Sponsorisé

Interviews

10 février | 10h30

J. Badie : « c’est ma pire saison en nombre de buts encaissés »

Après 12 journées de championnat de Départemental 2 (groupe B), Jouy le Moutier est à la 5ème place au classement. Le coach val d'oisien Jérôme Badie, passé par le Paris Saint Germain, juge que son groupe actuel ne peut aller chercher mieux pour l'instant et déplore une fébrilité défensive. Il s'est confié à Actufoot.

Jérôme Badie JOUY LE MOUTIER D2

Sponsorisé

Sèche défaite dimanche (0-3) à Bezons. Grosse désillusion ?

Le championnat est assez homogène en ce qui concerne le niveau technique et tactique des équipes. En revanche, il y a des différences entre les meilleurs joueurs et les moins bons de chaque équipe. Ce qui fait un championnat équilibré où une équipe peut performer sur quelques matches puis enchaîner sur des résultats négatifs.
La défaite contre Bezons est complètement justifiée, nous sommes tombés sur plus fort que nous. Bezons étant l’équipe la plus structurée d’un point de vue du jeu collectif.

En milieu de tableau après 12 journées, quel est ton bilan sportif à ce stade de la compétition ?

Vu mon effectif limité quantitativement, la perte de notre capitaine en décembre parti jouer dans un club du moyen orient, je sais très bien que notre place est au milieu de tableau. J’espère que le groupe ne va pas baisser les bras car tout peut aller très vite dans ce championnat.

Le pratiquant veut juste consommer, faire des matches en zappant l’étape entraînement

Jérôme Badie

Peu de match nul (1 seul), ton équipe ne sait pas fermée le jeu ?

L’énorme problème de notre équipe, c’est notre animation défensive qui est catastrophique. On prend énormément de buts, moi qui suis réputé pour être un entraîneur très rigoureux sur ce plan-là, c’est ma pire saison en nombre de buts encaissés. Les raisons de ce fiasco sont multiples mais surtout ce qui m’inquiète ce que je n’arrive pas à trouver les solutions pour inverser cette situation. Or sans une bonne défense impossible d’être en haut de l’affiche.

Pour mieux te connaître, quel est ton système de jeu ?

Notre système de jeu reposait énormément sur notre attaquant et capitaine qui a quitté le club. Il était notre premier défenseur à la perte du ballon et se démenait avec beaucoup d’énergie sur le front de l’attaque en offrant beaucoup de solutions pour les autres, c’est une grosse perte pour l’équipe tant qu’au plan tactique que moral. Là encore la solution n’a pas été trouvée l’effectif n’étant pas assez riche pour que je puisse le remplacer !

Quelle est la clé pour qu’un collectif fonctionne selon toi ?

Pour qu’un collectif fonctionne, il faut prioritairement de l’assiduité aux
entraînements, l’envie de progresser. Je constate que je ne suis pas le seul à identifier ce problème au sein des clubs de tous niveaux (ligue, district, jeunes, seniors). Pas besoin de reparler de la période Covid qui a contribué à accentuer cette tendance où le pratiquant veut juste consommer, faire des matches en zappant l’étape entraînement. Pourtant toutes mes situations d’apprentissages sont basées sur du jeu avec opposition, la notion de plaisir est présente à chaque séance. Je pense que le problème n’est pas que sociétal mais aussi maintenant culturel.

Propos recueillis par Farid Rouas

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :