Quantcast
News

9 septembre | 10h32

Jacques Cardoze (OM) « La jurisprudence aurait été de nous donner la victoire »

Jacques Cardoze, le directeur de la communication de l'OM, est revenu dans l'after Foot de RMC sur les sanctions appliquées par la commission de discipline de la Ligue après les incidents de Nice-OM. (Crédit Photo : Icon Sport)

LIGUE 1 OM OGC NICE OGC NICE L1 OM L1

"On comprend l'idée de la commission de discipline de vouloir faire rejouer ce match contenu du caractère exceptionnel qui a entouré cette rencontre." Invité de l'After Foot de RMC, Jacques Cardoze a été le premier à réagir à la suite des sanctions du match Nice-OM qui sont tombées hier soir.

Cependant, le directeur de la communication de l'OM remet en cause cette décision par rapport aux précédents faits lors d'autres rencontres : "Je note que cela n'est quand même pas tout à fait la jurisprudence. La jurisprudence, c'est qu'à trois reprises pour les mêmes faits, c'est l'équipe visiteuse qui a été déclarée vainqueur. On aurait aimé le match gagné pour Marseille. Tout simplement parce que Bastia-Lyon, Metz-Lyon, et Nantes-Toulouse en 2007 en coupe de France, interrompu à la 87' pour un envahissement de terrain, dans les trois cas l'équipe visiteuse a été donnée vainqueur."

Cardoze peste contre les sanctions d'Alvaro et Payet

L'ancien journaliste de France 2 est revenu sur la sanction de deux matches de suspension pour le défenseur espagnol, Alvaro : "La décision est très très sévère à l'encontre d'Alvaro. Deux matches fermes à son encontre, je ne comprends pas. On verra la semaine prochaine avec le service juridique du club s'il convient de faire appel. On n'a pas encore les écrits et les motivations de la commission de discipline. Pour Dimitri Payet, elle reste sévère aussi."

Jacques Cardoze reprend par : "Pour nous, ils sont l'un et l'autre victimes des violences qui ont été commises jusqu'à la 74' minute et jusqu'à ces moments un peu fou. Ils restent des victimes et cela a été dit à plusieurs reprises lors des débats aujourd'hui."

L'OM défend l'arbitre

Le directeur de la communication de l'OM est également revenu sur le comportement de l'arbitre lors de la rencontre : "Je veux dire quelque chose au sujet de l'arbitre parce qu'il y a un certain nombre de choses qui ont été dites sur les dirigeants de l'OM, mais l'arbitre a été d'une très grande tenue lors de ces débats. Il n'a pas varié de sa ligne de conduite et cela a été de dire que jamais le match n'aurait du reprendre. Il ne voulait pas reprendre dès la 76' minute de jeu parce que la sécurité du terrain n'était pas assurée."

Enfin, Jacques Cardoze a expliqué l'ambiance qui a régné tout au long des auditions : "Dans les 15/20 premières minutes les débats étaient un peu tendus mais ensuite cela a été extrêmement sérieux et fourni, beaucoup de détails, de la cordialité. Chacun s'est écouté et je crois que tout le monde a pu faire part de l'ensemble de ses arguments."

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :