Quantcast

Sponsorisé

News

9 décembre | 14h30

Jean-Louis Bonnin : "Ne pas jouer le match avant pour vivre le moment présent"

Les U19R de l'Olympique Saumur FC s'apprêtent à accueillir le FC Nantes lors du 1er tour fédéral de Gambardella... une affiche ô combien attendue par Jean-Louis Bonnin, l'éducateur de la catégorie, les joueurs mais aussi l'ensemble du club !

OLYMPIQUE SAUMUR

Jean-Louis, quel est votre ressenti à l'approche de ce 1er tour fédéral de Gambardella ?

Forcément, c'est un plus ! Il a fallu de la réussite puisqu'on est passé deux fois par une séance de tirs au but. Il y a eu d'avantage de cohérence de jeu contre le Poiré, une équipe plus capée, lors de la finale régionale. A Saumur, le groupe en Gambardella est essentiellement composé d'un mélange entre U17 et U18 et il s'agit aussi de former des groupes différents de ceux en championnat où ce sont plutôt les U18 et U19 qui évoluent ensemble. Malgré tout, les joueurs sont motivés et intelligents pour arriver à s'adapter.

Vous auriez pu tomber sur Angers, Cholet. Que représente le fait de recevoir Nantes ?

La Gambardella, c'est aventure qui est extraordinaire. Jouer Nantes l'est encore plus. On aura le droit à une belle fête mais ce sera surtout l'occasion de se jauger au haut niveau. Le FCN, c’est ce qu’on peut faire de mieux en U18 aujourd'hui et on est très satisfait du tirage même si jouer face à Angers ou Cholet aurait été très compliqué également. Avec tout le staff, on était à l’unisson avec les joueurs pour espérer une grosse affiche.

Comment vos joueurs appréhendent ce rendez-vous ?

Ils sont concentrés sur l'évènement même s'il ne faut pas vivre le moment avant. Le moment présent, c'est celui de la préparation et il faut mobiliser son énergie en fonction de l'événement. Cette rencontre, il faut le prendre comme un cadeau car réussir un parcours en Gambardella et avoir l'occasion d'affronter Nantes... quand on est un club, avec des catégories performantes en jeunes, on rêve tous de jouer des gros calibres. Après, l’impatience forcement qu’il y’en a.

Quel discours tenez-vous auprès de vos jeunes talents ?

Ce que je ne souhaite pas, c’est de rajouter de la pression justement. C'est un événement qui est fort pour les joueurs, ils en ont conscience. Et chacun sera prêt le Jour J. D'ici là, j’ai quelques leviers pour tenter de tirer le meilleur de chacun. Je leur demande juste de ne pas jouer le match avant pour vivre le moment présent. C'est grâce à cette approche que la préparation de match va être différente. Il y a forcément des petites choses qu’on ne fait pas d’habitude.

Avez-vous échangé avec le staff des autres catégories ?

Non, pas particulièrement. On échange couramment mais là en l'occurrence, c’est un groupe qu’on connait avec les ressorts qui vont avec. Grâce à mon expérience, je veux garder l’attitude de l’éducateur plus que celle d'entraîneur. Je ne veux pas que l’enjeu les écrase d'où le fait d'éviter une "surpression". On va tout faire pour exister dans cette rencontre même si on reste lucide. Il faudra respecter l’adversaire tout en étant respecté.

Cette rencontre, c'est aussi le moyen de concerner tout un club, non ?

Bien sûr, l’ensemble du staff chez les seniors est derrière nous. Mais au-delà de la fête attendue et de l'issue de cette rencontre, c'est surtout l’image de la formation de Saumur qui est mise en valeur. Que ce soit par nos joueurs sur le terrain mais aussi la mise en avant des éducateurs. Car des U7 aux U19, la majorité des joueurs que j’ai sont là grâce aux compétences de mes collègues qui les ont vu passer auparavant.

Crédit photo : OSFC

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :

Sponsorisé