Quantcast

Sponsorisé

News

19 octobre | 10h40

Jérémie Guy : « J'ai 40 ans et j'arrive encore à prendre du plaisir »

La Saint-Pierre de Nantes verra le 6eme tour de Coupe de France à la faveur de sa qualification aux penalties aux dépens de l'Ancienne Château Gontier ce week-end. Son coach, Jérémie Guy, s'exprime entre prudence et satisfaction !

Coupe de France Pays de la Loire

Sponsorisé

Avant d'appréhender le tirage au sort du 6eme tour de la Coupe de France ce soir, Jérémie Guy, le coach de la Saint-Pierre de Nantes, est revenu sur la qualification du pensionnaire de R3 face à l'Ancienne Château Gontier ce dimanche, un adversaire évoluant deux niveaux au-dessus : "On a été privé de ballons, surtout en deuxième mi-temps, mais on a fait ce qu'il fallait pour mettre notre adversaire en difficulté" concédait le coach avant de rajouter : "L'équipe qui ouvrait le score prenait un sérieux avantage sur la qualification et sur corner, on parvient à trouver la faille".

Un avantage que les nantais n'auront su tenir jusqu'à la fin du temps réglementaire, concédant l'égalisation qui offrait une fin de match incertaine de part et d'autres. Si chaque équipe a manqué un gros face à face avant la tant attendue séance de tirs au but, Jérémie Guy évoquait un "avantage certain pour les petits clubs" de ne pas passer par la case prolongations sans pour autant parler de loterie pour ce moment fatidique : "Il faut savoir gérer ce moment, ces émotions. Il faut aussi trouver les tireurs. Puis le pénalty, c'est un geste technique, ce n'est pas seulement de la chance" !

Le mot "plaisir" pour qualifier ces émotions

Après les émotions, la Saint-Pierre de Nantes attend désormais son adversaire pour le 6eme tour de la compétition. Mais le technicien se focalise déjà sur la rencontre à disputer ce week-end en championnat : "Tous les matches ont été accrochés, on a rien eu de facile mais on a rien volé non plus. Que ce soit en Coupe comme en championnat, nos résultats sont cohérents par rapport à nos performances. Nous n'avons aucune influence sur le tirage et ça fait partie des choses où on ne peut rien y faire. J’essaye de dire à mes joueurs de se concentrer sur ce qu’on maitrise. J'espère qu'on aura juste un match sympa à jouer. Contre Château Gontier ce week-end, c’était hyper agréable, leurs supporters dans un très bon état d'esprit et surtout, on a eu nos chances".

Un constat de compétiteur qui n'enlève pas la notion de plaisir, que Jérémie Guy s'efforce de mettre en avant : "Aujourd'hui j'ai 40 ans, et ce que je retiens, c'est que j'arrive encore à prendre du plaisir, sur le terrain, avec les gars à l'entraînement. C'est un mot qui me caractérise" évoque t-il en souriant. "On est à trois victoires en championnat, on est reparti avec un nouveau groupe. J'ai intégré des U18, deux joueurs ont 17 ans. On a un bon mix entre les trentenaires et les très jeunes mais surtout, les gars sont récompensés de leurs efforts. Il faut continuer à travailler et se remettre la tête dans le championnat". En effet, dès ce week-end et après le tirage au sort ce soir, la Saint Pierre retrouvera les joutes du championnat R3. Dans un état d'esprit bien précis : "Le bon sportif, footballeur est celui qui est en capacité de se remettre en cause chaque week-end".

Crédit photo : Saint Pierre Nantes

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :