Quantcast

Sponsorisé

Interviews

5 janvier | 11h37

J. Mammoliti : « J'aime les défis, c'est pour ça que j'ai accepté »

John Mammoliti a été nommé président du Cavigal après la démission de Rolland Chircop qui souhaite se rétablir en retrait du club. Le nouveau patron de l'institution niçoise nous explique pourquoi il a accepté le challenge et expose les contours de son projet.

3 min.
CAVIGAL John MAMMOLITI

Sponsorisé

John, comment est venue cette opportunité de devenir président du Cavigal ?

Déjà, étant enfant du Cavigal, y ayant joué puis entrainé, c'est un honneur et une fierté pour moi de prendre cette fonction. A la base, j'étais entraîneur principal/directeur sportif, c'était donc une suite logique d'après le comité directeur. En effet, je gérais pas mal de choses depuis la convalescence de Rolland Chircop. Au comité directeur, ils m'ont donc tous demandé de prendre la suite. J'ai eu quelques jours de réflexion et j'ai finalement accepté. Ce n'était pas facile de dire oui à un poste comme celui-là en étant aussi jeune. Je pense que j'en suis capable. Ce n'est pas une tâche facile d’être le président d'une institution telle que le Cavigal, j'en suis conscient, mais comme j'aime les défis, j'ai accepté ce challenge.

Être président implique de mettre de côté votre carrière d'entraîneur. Vous êtes prêt à faire cela ?

C'est sûr qu'être entraîneur de football va me manquer... Après, je sais que c'est impossible de faire les deux. Être président du Cavigal demande beaucoup d'investissement et de travail si on veut que notre projet aille au bout. Je veux donc me concentrer pleinement sur ma nouvelle tâche.

La tâche ne vous fait pas peur ?

Je gérais tellement de choses avant au club que ça ne me fait pas peur. Je me suis posé la question bien sûr. Je suis chef d'entreprise, alors est-ce que je vais pouvoir le faire avec un boulot qui prend autant de temps ? Je pense que oui, je peux y arriver en mettant de l'implication, de la bonne volonté et du travail. On y arrivera tous ensemble avec les éducateurs, même si ce ne sera pas une mince affaire que de gérer une institution comme le Cavi'.

Cumuler les deux n'est pas possible

John Mammoliti - Président du Cavigal

Qui sera le nouvel entraîneur des U16 R2 ?

A l'heure actuelle, je garde l'intérim de l'équipe jusqu'à ce que l'on trouve un entraîneur au sein du club ou un coach venant de l'extérieur. Mais je compte vraiment me concentrer sur ma fonction de président avant tout. Cumuler les deux n'est pas possible.

Quel sera votre projet ?

On va continuer le projet déjà installé tout en l'améliorant. Il y a pas mal de bonnes choses mises en place par le président et moi-même, on veut continuer sur ce chemin mais s'améliorer sur le plan sportif en se développant encore plus. On va également bosser sur le plan de la communication et surtout essayer de développer encore plus notre section sportive qui, à l'heure actuelle, est l'une des vitrines du club.

Va-t-il y avoir tout de suite des changements au sein du club au niveau de l'encadrement et des éducateurs ?

Dans un premier temps, on va laisser ce qu'on avait mis en place sur la saison 2020/2021. Si des changements il doit y avoir, ce sera à partir de la saison prochaine. Je veux laisser ce qui fonctionne et ce qui est déjà en place, et partir sur une évolution pour la saison prochaine. Cependant, je vais déjà commencer à y travailler.

Ce sera une philosophie de jeu qu'on mettra en place avec les éducateurs

John Mammoliti - Président du Cavigal

Votre philosophie de président sera-t-elle la même que votre philosophie d'entraîneur ?

J'ai l'intention de mettre en place au sein du club une identité de jeu qui part de l'école de foot et qui montera jusqu'aux plus grands. Ce sera une philosophie de jeu qu'on mettra en place avec les éducateurs afin de créer notre propre identité-club. Il faut que quand les équipes adverses nous voient, elles reconnaissent tout de suite que c'est le Cavigal qui joue. Le projet de formation va être important.

Le partenariat avec l'OGC Nice va-t-il continuer ?

Pour l'instant, on est toujours en partenariat avec l'OGC Nice malgré que depuis plusieurs années pas mal d'autres clubs professionnels nous ont démarchés. Est-ce qu'il va continuer ? Je suis pour la continuité du partenariat à condition qu'il fonctionne dans les deux sens. Mais même s'il y a un partenariat avec le Gym, on travaille avec tous les clubs de France. Cela ne nous a pas empêchés d'envoyer des joueurs à l'essai dans d'autres clubs.

Un mot pour celui que vous remplacez, Rolland Chircop ?

Je remercie Rolland pour tout ce qu'il a fait pour le Cavigal. Je lui souhaite un bon rétablissement. C'est un grand ami pour moi, et je serai toujours là pour lui d'une manière ou d'une autre. Maintenant, le plus important, c'est sa santé avant tout et qu'il se soigne. Il sera toujours le bienvenu au Cavigal et aura le droit d'y revenir quand il le souhaite lorsqu'il sera à 100%.

Propos recueillis par Keevin Hernandez

Restez informé !

Inscrivez-vous à notre newsletter :